Courons du court !

14 octobre 2013

Gagnez une montre TomTom Runner et un dossard pour la Nice-Cannes !

14 octobre 2013

20 kilomètres de Paris … Aux sensations !

14 octobre 2013
empty image
empty image

… Et quelles sensations !

Photo Fred Poirier_2022 - Copie

Il y a des courses qui donnent du sens aux semaines d’entraînement, qui déplacent la limite et qui font de ce sport une expérience extraordinaire. Mes 20 kilomètres de Paris font partie de cette catégorie. Et ce fut … Insensé.

Vendredi

Objectif : entre 1h43 et 1h45. Pour faire au mieux, je dois maintenir un tempo de 5’09 au kilomètre. Les sensations à l’entraînement sont bonnes mais les dernières courses m’ont appris à rester prudente.
Dernier briefing avec PAP. C’est grâce à lui que je décide de gérer ma course « aux sensations ». Comprenez : je ne chasse pas un chrono ou une allure cible mais cherche simplement à me sentir bien, au moins sur les 10 premiers kilomètres. Ok, on fait comme ça.

Samedi

Retrait du dossard, une caméra entre dans la tente. « Houlà, j’en demandais pas tant ». Ils étaient là pour un gars aux allures de star du foot, maquillé comme une starlette hollywoodienne. Une gamine nous apprendra que c’était le mec de Nabilla. Great.
Premiers contact avec le staff et la team TomTom. On se fait interviewer pour une vidéo de l’événement. Je suis aussi à l’aise que sur une planche de snowboard. Vous ne m’avez jamais vue tenter de glisser. C’est pathétique.
Soirée au top avec des potes et un très bon restau Italien. Pâtes aux fruits de mer, je décline le verre de vin rouge, of course. À minuit et après beaucoup de marche pour une veille de course, extinction des feux.

WP_20131012_003

Photo inintéressante mais peut-être le secret de cette pêche d’enfer ? Les pâtes aux fruits de mer d’un Italien du 5ème arrondissement …

Dimanche

Je suis à 10 min à pied de la ligne de départ. Gros luxe. J’arrive quand même à n’être pas tout à fait à l’heure pour l’échauffement avec Christophe Pinna. Je retrouve Stéphanie, Mary, David, Ludovic et le reste de la team TomTom. Carole nous rejoint alors que nous sommes en train de faire des montées de genoux. 9h45, on se cale dans le sas préférentiel 2. PAP nous retrouve quelques minutes plus tard. Ça fait plaisir de voir sa bouille de Koala apaisé. Il caille mais c’est idéal pour courir. Soleil, fraîcheur, sas VIP … Décidément, quelle chance !

Classique photo de la Eiffel Tower.

Classique photo de la Eiffel Tower.

Départ

Départ 10h, passage de la ligne à peine 2 min après. J’ai conscience d’être extrêmement privilégiée sur cette course où près de 30 000 coureurs sont inscrits ! Ça monte sur le 1er kilomètre. Aux sensations, je ne cherche pas à me mettre à quelconque allure, juste à me sentir bien. Ce kilomètre sera le plus lent : plus de 5’30. Un retard rattrapé dès le 2nd, en descente cette fois. Je ne regarde quasi jamais ma montre. Je contrôle simplement l’allure à chaque fois qu’elle vibre (tous les kilomètres). Je suis à plus de 12km/h mais ne cherche pas à me freiner parce que … Je me sens TRÈS bien. Souffle contrôlé, cardio visiblement tranquille. J’ai une sensation de facilité et j’en suis la 1ère surprise.
« C’est pas possible, tu vas le payer à un moment ou à un autre » – « En même temps je me sens super bien. Regarde celui là qui respire difficilement, toi tu es fluide. » Je suis sur les bases d’1h40 sans forcer.

Je. Ne. Comprends. PAS.

Une difficulté

On fait une boucle dans le Bois de Boulogne, ça descend, c’est rafraîchissant. Il y a de la place et à AUCUN moment je ne piétine. Pour sortir du Bois, entre le 6ème et le 9ème, ça grimpe. Je contrôle pour ne pas exploser. Malgré ça, je suis toujours sous les 5′. Whaaaat ? J’arrive là-haut toujours fraîche. Bon …

Back in Town

Ravito du 10ème, une place de malade, aucune difficulté à chopper une bouteille au vol. Un gel au caramel et ça repart. Bien sûr, je sens que mes jambes donnent beaucoup, ça tire un peu mais … Ça va très bien.

Les quais

Les quais sont … Magiques. Magiques parce que la Tour Eiffel, magiques parce qu’il y a un monde de MALADE qui se masse, qui crie, qui nous encourage copieusement, magiques parce que des coureurs chantent, s’amusent. Et moi, qui hallucine toujours sur ce que je suis en train de faire. Jusqu’au bout je n’y croirai pas.

Je passe le 15ème très légèrement sous les 1h15. Rapide calcul, je suis toujours bien pour aller chercher ce chrono que je n’osais même pas envisager.

17ème

« Ok donc les 1h40, à moins que tu t’effondres, que tu te casses la gueule ou que tu fasses un claquage … Tu les as dans les jambes ». Je ne réfléchis plus, je n’ai mal nulle part. Ou au pire je m’en fous. La douleur ne monte même plus au cerveau. Je cours. Point. J’accélère sans doute, j’en sais rien, je ne regarde plus ma montre. Je-cours-point j’vous dis !

Et puis, l’arrivée

Je vois l’arche bleue … Et David, que je double en lui disant « allez, on y est ». Comme moi, il visait sous les 1h45 et comme moi, il finit bien en dessous.
Ma copine Erika m’encourage, il reste quoi 500 m ? Une armée de photographe est sur le front pour prendre la photo finish. Je veux pas la voir cette photo, j’ai vraiment pas fait d’effort pour ressembler à quelque chose. J’aperçois le temps officiel, il est sous les 1h38. WTF ???

Ligne d’arrivée. Temps réel 1h36min32s. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé.
J’ai bien réfléchi, je vous jure que j’ai passé tous les panneaux kilométriques. Et puis ma montre indique 20,4 km. Alors j’crois pas avoir coupé hein. Deux seules explications plausibles :

  • les fruits de mer de ma plâtrée de pâtes étaient radioactifs.
  • la grand-mère d’Erika met des produits dopants dans sa confiture.
    (Quoi qu’il en soit, contactez-moi par e-mail pour avoir leurs coordonnées).

Bravo

Je voudrais vraiment remercier l’organisation des 20 km de Paris pour cette excellente course, fluide, animée, au parcours super agréable, à l’ambiance de FOUS … Et organisée de main de maître. Un GRAND merci à TomTom qui m’a offert des conditions de luxe pour cette course de masse … Que je n’ai pas vécue comme une contrainte, bien au contraire. Enfin, merci à Erika qui m’a accueillie à Paris et permis de dormir Quai Branly. Priceless.

Pour l’heure… Je savoure. Je suis heu-reuse.

20 km chrono

Je reviens l’année prochaine … Et en préférentiel s’il vous plaît !

82 comments

  1. Grosse maitrise pendant les 20,4 km 😉 Bravo pour ce super chrono. Tu donnes envie de faire les 20 km de Paris en 2014 (« excellente course, fluide, animée, au parcours super agréable, à l’ambiance de FOUS … Et organisée de main de maître. ») Pour mon prochain 10 km, je vais me faire des pâtes aux fruits de mer la veille. 😉

  2. La vache … Je suis soufflée, sur les fesses, impressionnée, admirative !! Oui oui tout ça ^^ C’est incroyable, BRAVO !! Juste bravo, je sais pas quoi dire d’autre !! En plus ce CR donne juste envie d’aller courir 20km là, avec les sensations magiques que tu retransmets … Bonne récup’, tu l’as ‘achement méritée !!

    1. Aaaaah merciii Charlotte ! Sur le cul, je l’ai été pendant toute la course aussi. Enfin, avec des jambes au bout quoi. C’est un peu comme gagner au loto : tu penses toujours que ça arrive aux autres ce genre de surprise … Jusqu’au jour où ! Merci beaucoup pour ton message, ça me fait chaud au coeur !

  3. Je n’aurais qu’une chose à dire : « Mais pourquoi tu t’es arrêté là ? »
    1,1km plus loin tu explosais ton record sur semi 🙂

    Non franchement bravo ! Comme quoi y aller sans « pression », sans réel objectif et savoir écouter ses sensations ça n’apporte que du bon. Bravo au coach PAP qui doit être fier de toi !

    Le plus dur maintenant c’est que tu vas devoir revoir t’es objectifs à la baisse niveau chrono ^^

    1. Merci Stéphane !! Ça vaut largement un 1h48 sur semi ça, non ? Même si je fais le dernier kilo en marchant ^^ ! Non, tu valides pas ?
      Le plus dur est à venir comme tu dis. Je redoute la descente après l’euphorie. Comme l’impression que c’était juste un doux rêve …

  4. Aux sensations ! Qui est-ce qui a raison ?!!! Bravo pour cette immense perf ! Franchement, avant de tout optimiser, faut parfois se confronter à ce genre d’expériences et se rendre compte qu’on a encore une marge. Hein Captain !
    Encore bravo RS !

    1. Merci Daddy, ouais, les sensations ultime vainqueures sur ce coup là ! Ça fait du bien une course comme ça, c’est incroyable ! J’espère avoir une marge encore … Mais déjà, là, c’est un temps que j’avais TELLEMENT PAS envisagé. Rah…

  5. Whou whou whou !!!
    Félicitations manue 😉 au feeling
    N’aimant pas trop les fruits de mer, je veux bien la recette de la fameuse confiture de la grand mère d’erika pour ma reprise 😀
    Bonne récup
    Matt

  6. Du gros gros gros niveau ! La révélation de l’année, tu t’es découvert un potentiel inespéré et sans forcer. Je te prédis un avenir magique. Attention Captain, ton élève va bientôt te dépasser à ce rythme la. Sérieux je rabâche encore et toujours les mêmes choses, mais un gros gros respect et toutes mes félicitations où toutes tes heures de préparations hyper sérieuses payent largement.

    1. Ah mais en classement femme, elle m’éclate déjà ! je lui ai déjà dit qu’elle ferait des podiums dans sa catégorie sur des petites courses. Ce qui n’empêchera pas que je continuerai à gueuler de temps en temps 🙂

    2. Le travail paie, vraiment, je crois que c’est ça surtout. Il paie pas toujours aussi vite qu’on le souhaiterait mais … Globalement, il finit par récompenser.
      Mais ça n’ira pas longtemps à ce rythme là, ça c’est sûr. Je savoure d’autant plus que j’ai conscience que c’est rare … Merci en tout cas pour ton soutien indéfectible ! 😉

      1. Pas toujours aussi vite, ça je pense que c’est le point sensible, on aimerait tous voir les efforts servir à quelque-chose… Plus ou moins rapidement.

        Profite bien de cette belle réussite, ça fait partie des petits moments de fierté qu’il faut savoir savourer…

        Ton plus grand fan 😉

  7. Félicitations !! Quelle perf’ ! Et quel récit. Tu m’as tenu en haleine de bout en bout. En même temps le résultat n’est pas si étonnant vu la qualité de tes entrainements et les bons conseils distillés par tes « coachs ». 🙂
    Ton corps, ton coeur, ton mental se sont mis OK le jour J pour envoyer la dose. Encore une fois bravo et bonne récup’.

    1. Carrément, c’est la sensation : tout s’est bien mis en place pour me laisser apprécier cette belle mécanique. C’était vraiment cool ! Bon, comme quoi, les plans à VMA c’est pas mal, en tout cas, sur ce coup là, ça m’a bien réussi. Merci beaucoup à toi, je suis sûre que ce sera bientôt ton tour. Le travail paie !

  8. Hhhhhiiiii !!!! Super !! Félicitations 🙂 Comme quoi, hein, les limites, ce dont on est capable ou pas, ce dont on croit être capable ou pas… grande réflexion dont tu avais déjà parlé et qui reste grande ouverte.
    Profite bien et reste sur ton petit nuage 🙂

    1. Oh oui, j’ai pensé à ton dernier 10 km sur ce coup là. La même impression de surprise, de « quoi, c’est moi qui aie fait ça ??? ». Bref, je reste sur le nuage, j’amorce la descente mais pfiou … Merci en tout cas 🙂

  9. Bravo ! Ca doit être parce que j’ai pensé à vous (toi et Carole) depuis le fond de mon lit à 9h30, j’ai failli me motiver pour aller courir avant mes obligations familiales, puis finalement je vous ai donné mon énergie. Mais t’es pas cool, t’as tout pris pour toi !!

    Plus sérieusement, très beau récit et très belle course ! Ca me motiverait presque pour reprendre le temps de sortir mes baskets…

    1. Alleeeeez chausse les baskets, ça vaut le coup ! C’est donc ÇA l’énergie, tout ça, ça venait de toi ! Merci, c’était vachement efficace, ça passe au contrôle anti-dopage ou pas ? Bref, merci pour la lecture et les encouragements, ça fait super plaisir !

  10. Ca a l’air facile d’exploser son chrono en fait !
    Moi aussi je vais essayer de gérer en mode evil koala…
    Bon cela dit, bravo, hein ! Et je crois que kutne a raison, nous avions une championne en gestation qui commence à sortir du cocon, gare !)

    1. Ahah, une championne d’un village de 250 habitants, peut-être bien ! C’est vrai que là, comme ça, ça a l’air facile. C’est la sensation que j’ai eue bizarrement. Mais tout était parfaitement calé sans même que j’aie eue l’impression de bien faire… J’aime à penser que c’est un poil magique 😉
      Merci pour ton message !!

  11. C’est bizarre, j’ai lu plein de CR de ces 20 km très flatteurs pour l’organisation et le parcours. J’ai eu beau faire un RP à 1:38, je n’ai pas beaucoup aimé cette course. Déjà quand on est dans le sas « standard », c’est toujours un peu le bazar (mais c’est mieux organisé pour le Semi avec les sas par objectif). Les gens se mélangent sans considération de niveau et les meneurs d’allures sont mis en place beaucoup trop tard. Du coup, on marche quasiment sur la montée du départ ou on bouscule les passants sur les trottoirs. Ensuite, c’est vraiment très encombré à certains passages dans le bois, vers Longchamp et plus tard à l’arrivée sur les quais. Peut-être que j’ai fait trop de trail pour encore apprécier ce genre de grand rendez-vous parisien. Dommage pour moi que je ne sois pas encore dans les temps pour être en préférentiel 🙂 En tout cas grand bravo pour la perf.

    1. Ah oui ? J’avoue, le fait de partir en préférentiel est sans doute un énorme avantage ! Pas de bousculade du tout … Ou si peu. Je redoutais pourtant car je suis plutôt habituée aux petites courses locales. Malgré tout, bravo à toi pour ce joli RP !!

  12. Wouaw ! et quelle deuxième partie de course ! Ton sub 45′ sur 10km était p-e vrai en faite ! Je mise comme Captain PAP sur un podium dans ta catégorie bientôt (choisi bien la course) !

    1. Oui, PAP m’a calculé un sub 47′ sur le 2ème 10km … Pfiou ! Quand même, les trio de têtes sont souvent largement en avance, même sur les « petites » courses. Ça tape du 43′ et moins … J’y suis pas encore 😉 !
      Par contre, si mon sub 45′ n’était pas vrai (c’est certain), j’étais peut-être pas si loin du sub 47′ avec la marge d’erreur de la montre. Enfin, tout ça n’est que science-fiction, j’ai un 10 km pas plat dans 2 semaines, je pourrai donc arrêter de faire des plans sur la comète ! On verra ce que ça donne …

      1. Tu peux largement faire des podiums ! Ma copine a un record sur semi(1h42) pas loin de ton 20km et elle se fait 2 podiums par an dans sa catégorie sur des petites courses « nature »! On croit en toi Manue ! 😉

  13. ça laisse sur le cul une réussite aussi « facile »… j’imagine ta perplexité à l’arrivée. 😀
    Sinon, on dit qu’on progresse par paliers. Et c’est vrai qu’il y a un certain temps, je courais un entraînement basique, footing en endurance, je me sentais pas hyper, normal quoi et tout à coup, jambes déliées au possible, je faisais un km/h de plus que d’habitude sans forcer, hyper facile.
    Bah je crois que t’as expérimenté un truc comme ça, version « ça te prend juste avant la course »… nickel. C’est pas toi qui voulait redescendre les distances pour défoncer les chronos? C’est bon c’est fait. 😀

    Félicitation Manue! T’as défoncé ta course!

    1. Ralala, perplexe pendant toute la course ouais. Limite à attendre le moment fatidique où cette belle mécanique va s’effondrer. Et puis le moment ne vient pas, à chaque kilomètre tu y crois un peu plus fort … Et puis rah, trop cool quoi !
      Je sentais que j’étais en phase transitoire car j’avais de très jolies sensations à l’entraînement. Restait à l’appliquer en course, c’est chose faite ! Ceci dit, autant 1h40 j’aurais peut-être pu y croire un tout petit peu dans les méandres de mon cerveau mais 1h36, clairement, non. Donc bref, je suis heureuse ! Merci beaucoup NolwENN 😉

  14. Bravo,et merci, car tu es ma nouvelle tête à abattre, symboliquement bien sûr ! 😉 C’est stimulant. J’ai beaucoup aimé ma course aussi, réalisée en 1h42 sans jamais avoir fait de fractionné de ma vie, mais une petite déception : m’étant sous-estimée, je n’ai pas essayé de toper les préférentiels alors que j’y avais le droit avec mon semi d’il y a trois semaines. Du coup, j’ai ga-lé-ré comme pas possible à slalomer sur les 3 derniers kilomètres qui étaient complètement engorgés, et j’ai fini un poil trop fraîche. Je pense que j’avais 1h38 dans les jambes. Comme quoi, il ne faut pas trop se sous-estimer non plus!; )

    1. Oh, girl fight, j’adore ! Je vais faire arbitre, je suis fan, je vais compter les points ! Entre celle qui n’écoute personne et celle qui m’écoute un peu, on va comparer ! 😛 Génial ! Je peux faire un poster ?

    1. Ahah, y’a quand même du beau monde à Rouen avec Sotteville. Enfin, à vrai dire, j’en sais rien, je ne surveille pas trop. Ceci dit, autant le top 10 de ma catégorie peut être envisageable … Autant le podium, y’a encore du boulot !

  15. Dingue ! Tu as fait une super course et quel CR !
    Elle a l’air d’avoir un effet magique cette course ! A voir tous les CR et les différents temps autour de moi je ne connais que des gens heureux !!!
    En tout cas, ta gestion de course me parle et j’espère être zen dimanche pour pouvoir la mettre en pratique ! Encore BRAVO !!

    1. Merci beaucoup !! Cette course a quelque chose d’assez magique il faut croire oui. Les conditions étaient aussi idéales pour un chrono et octobre doit être un bon mois pour les pics de forme …^^ !
      Je crois qu’être à l’écoute de ses sensations est efficace oui, finalement, le corps sait très bien se gérer tout seul, il faut se faire confiance. Je te souhaite une très bonne course dimanche, enjooooy !

Leave a comment