ASPTT Running Tour : plus tu cours, plus tu gagnes

22 juillet 2015

Marathon de Venise, me voilà !

22 juillet 2015

4 façons de faire du sport pendant les vacances …

22 juillet 2015

Ou comment prendre le prétexte d’un format d’article racoleur pour vous raconter mes vacances.

1 Trouver une petite course sympathique sur son lieu de vacances

J’ai nommé « Le Trail de la Noix » à Saillac, en plein cœur de la Corrèze. Anto et Bastien l’avait repéré l’avant-veille, pendant le trajet. Un parcours de 20K avec possibilité de relais ? Ça tombait bien, on était 4. J’ai donc fait équipe avec le fameux Bûcheron et figurez-vous qu’on est arrivés premier relais mixte !

Pendant ce temps, Mathilde précédait Bastien à l’occasion de sa toute première course ! Malgré la chaleur et le parcours pas si évident pour une première fois (9K, environ 100m de D+), son grand sourire à l’arrivée en disait long sur le plaisir qu’elle a pris.

Ajoutez à ça une ambiance hyper conviviale, un petit groupe de musique local, une bouteille d’alcool de noix et de figue pour cadeau, le Maire qui apporte un gobelet d’eau à tous les arrivants, des organisateurs hyper sympas et arrangeants … Et vous comprendrez qu’on a passé un SUPER moment. Merci à eux !

Et puis, petite pensée au premier du 20K (1h17 par 35°C et avec plus de 400m de D+) qui n’a pas eu l’honneur d’être annoncé par le speaker … Trop occupé à taper la causette à deux touristes normands ! 😉

Trail de la Noix saillac correze

V’là pour l’ambiance !

2 Acheter Vital. Lire 2 pages. Préférer aller courir.

J’avais un a priori assez négatif sur ce magazine sporty girly bardé de titrailles axées « deviens plus bonne que la plus bonne de tes copines en 3 leçons ». Mais, soleil et cigales aidant, j’ai tenté d’aller plus loin que mes préjugés.

Sauf que mon impression première a plutôt été confirmée par la lecture approfondie. C’est un magazine féminin de base, avec les mêmes injonctions centrales : sois belle, pense à ta silhouette, à tes cuisses, à tes fesses, à tes capitons, à ton bronzage. On a juste remplacé « régime » par « manger healthy » et « abdos-fessiers » par « running, surf et autres sports bankables ».

Pourquoi pas, hein ? Mais pas c’est pas pour moi.

3 Garer la voiture. Sortir les vélos. Réserver une nuit dans un spot avec piscine 240 km plus loin.

On a fait le canal du midi, de Toulouse à Sète ! C’est vachement bien. Avec nos sacs sur le dos et nos vélos Décathlon, on a mangé la poussière et pédalé entre 40 et 65 km par jour. Attention, le canal du midi c’est pas juste du bitume, 80% du parcours est fait de chemins plus ou moins agréables à rouler. Je pensais pouvoir courir après nos étapes mais la fatigue et la chaleur m’ont dissuadée. Ceci dit, le vélo sous cette forme doit faire travailler un peu l’endurance, non ?

Dormir sous un platane : une impondérable du canal du midi.

Dormir à l’ombre d’un platane : une impondérable du canal du midi.

4 Aller en Normandie

Pourquoi la Normandie ? Parce qu’on peut y courir au frais, ah ! Après 2 semaines de cagnard, petit détour par la Manche pour finir les vacances dans mon fief. 18-20° C, j’peux vous dire que le corps est tout content de se retrouver à la fraîche. Du coup, il « fuse » (tout est relatif) !

Et vous, c’est quand les vacances ?

13 comments

  1. Mais Manue… il manque une jambe sur ta photo! Qu’est-ce t’as foutu de ta jambe droite?
    Bon sinon ouais après autant de vélo, faut pas penser à aller courir hein, c’est mal.

    (Il st fortement conseillé d’effacer mon premier commentaire qui a couillé. 😀 )

    PS: Je vois qu’on tente des expériences terrifiantes telles que lire Vital… T’as pris un coup de chaud? 😛 Je te conseille plutôt Spirit Outdoor ou Wider, tu te feras moins de mal. 😀

    1. Ahah je me doutais que cette jambe manquante pouvait faire chelou. Je t’ai jamais dit que j’étais unijambiste ? Ouais Vital, j’ai voulu tester, légèreté de l’été aidant … Mais nan, y’a po moyen !

  2. Les vacances, c’est dans deux jours!!!!!!!!!!!!!! Même si je ne rentre que chez mes parents à Bordeaux, ce sera relax aussi. Sans vital mag mais avec de la plage et du run c’es clair!

  3. Vacances dans 3 semaines! MAIS avec déjà 2 week-ends montagne dans l’intervalle histoire de faire la transition… 🙂 L’idée des vacances itinérantes, comme vous avez fait entre Toulouse et Sète, est hyper sympa. Bonnes vacances!!

    1. Oui c’était vraiment chouette le vélo sur le canal ! En fait je suis jamais restée plus de 5 jours au même endroit en vacances, je crois que j’aurais peur de m’ennuyer !
      Bon tu dois être partie ou pas loin du départ maintenant. Amuse-toi bien ! Si t’es en France, t’as peut-être embarqué ton vélo tout neuf ???

  4. Ca doit être bien sympa le canal du midi en vélo. Et bravo pour la première place (pas à la noix) en relais mixte !
    Pour moi c’est demain les vacances ! On commence par 6 jours de rando itinérante avec les enfants dans les Ecrins. Pas question d’aller courir le soir après l’étape, je trouve que les 800 à 10000 m de dénivelé quotidiens avec le sac à dos bien rempli, ça suffira bien.
    Ensuite une semaine près d’Embrun avec le triathlon M pour l’homme, ma soeur et son mari + le triathlon avenir pour les enfants. J’ai bien l’intention d’assurer comme supportrice, mais aussi de faire quelques sorties running dans le coin.
    Et puis on enchaine avec une semaine dans le Luberon, il y aura un peu de natation et de run au programme.
    Parce que la semaine d’après je crois bien qu’il faudra que je commence à m’entraîner pour le semi de Lyon.

    1. Super programme ! La rando itinérante avec les enfants, c’est un truc qui m’intéresse bien (pour plus tard 😉 ). Je sais pas quels âges ont les tiens ? Sur le canal y’avait une famille avec des petits de 5/8 ans, j’étais épatée de la capacité des gosses à faire 40km de vélo !

      1. Mes enfants ont 6, 9 et 11 ans. Cette année on a fait 6 jours de rando avec 800 à 1000 mètres de dénivelé positif par jour (5000 au total). C’est passé comme une lettre à la Poste. Mais on a commencé progressivement : des randos à la journée ou sur deux jours d’abord, quand la dernière avait 4 ans, puis l’an dernier 5 jours de rando itinérante dans le Queyras (600 à 800 m de dénivelé positif par jour) et cette année donc les Ecrins. Ce qu’ils préfèrent, c’est les nuits en refuge, pour eux c’est la fête ! Et ils en redemandent, ils ont déjà hâte de savoir dans quel coin on ira marcher l’été prochain. Si tu veux randonner avec des enfants, le truc à savoir c’est qu’ils font facilement des hypoglycémies et que donc il faut les ravitailler régulièrement en sucre. Chez nous c’est le tube de crème de marrons qui fait un tabac. Et puis il faut avoir quelques histoires à raconter quand la dernière heure de marche de la journée s’éternise…

Leave a comment