Un coup de mou ? Et c’est parti pour le son !

2 mai 2013

Bye bye !

2 mai 2013

A la recherche du spot running idéal : mes astuces

2 mai 2013
empty image
empty image
Comme c'est bucolique !

Comme c’est bucolique !

Tu es un runner débutant et tu ne sais pas trop où aller courir ? Ou bien, tu es un runner habitué lassé de son circuit tri-hebdomadaire habituel ? Ou encore, tu pars en vacances et aimerais te trouver un petit spot running sympathique ? Aussi, comme moi, ton sens de l’orientation est proche de zéro ?

Ne t’inquiètes pas, la technologie et les Internets nous fournissent pléthore d’astuces pour trouver LE lieu trop CHÉ-BRAN pour aller courir. Ou juste un coin sympa. Sinon.

Astuce n°1 : ouvrir l’œil (et le bon)

Depuis que je cours, et accessoirement que je cours « longtemps », j’ai développé un réflexe bien pratique : celui d’être, en toutes situations, toujours à l’affût d’un petit chemin, d’un petit lac, d’une petite rivière, d’une petit bout de sentier, etc. Dès que je repère un morceau de lieu potentiellement « runnable », BAM, je mémorise. Puis, je vais soit faire un repérage terrain soit checker le dit-lieu sur Google Map.

Illustration : sur mon (trop long) trajet travail/maison, j’ai repéré depuis mon véhicule un p’tit bout de chemin qui semblait longer un lac. J’adore. Ni une ni deux, je regarde le nom de la prochaine sortie pour me renseigner sur « c’est quoi cet endroit ».

Astuce n°2 : repérage on-line

Bon, c’est pas parce que tu as entraperçu 2 mètres de chemin qu’il y en a 10 km derrière. Du coup, riche de ton observation, tu peux tout simplement aller regarder sur Google Map si ton chemin aboutit sur quelque chose. Tu peux passer en mode « satellite » pour appréhender le terrain (route, chemin ou autres).

Illustration :

Map 1

Hum hum, quel joli lac !

Map 2

Regardez-moi ce joli chemin autour du lac !

Tu es super content(e), tu as trouvé un chouette lieu pour gambader ! Pour mesurer ce parcours et voir s’il est adapté à tes besoins, tu peux utiliser le site www.calculitineraires.fr. Il te suffit tout simplement de tracer ton parcours sur une carte et le site te donne la distance en temps réel. (Egalement pratique pour mesurer ton parcours habituel si tu n’as pas de montre GPS, soit dit en passant).

Illustration :

Et voilà ! 2km mon tour de lac !

Et voilà ! 2km mon tour de lac !

Astuce n°3 : les copains, le réseau

Sur le site « Endomondo » (lié à l’appli du même nom … Un genre de Runnastic OU Nike+ Running OU RunKeeper, etc.), tu peux chercher des parcours enregistrés par d’autres utilisateurs et ce pour plusieurs sports (CAP, vélo, rando, motoneige, chien de traîneau, etc.).

Je suis à peu près certaine qu’il existe le même principe sur d’autres plateformes. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à partager l’astuce.

Ouaaais, tout un tas de parcours !

Ouaaais, tout un tas de parcours !

Astuce n°4 : le randonneur est l’ami du coureur

Qui connaît mieux les chemins sympa de toute la France que les randonneurs ?

Alors bien sûr, tu peux acheter des cartes IGN ou télécharger l’appli iPhiGéNie (attention, c’est pas TRES cher mais pas gratuit non plus) pour accéder à tous les GR de France et de Navarre. Mais sinon, j’ai très récemment découvert le site www.randogps.net, qui référence tout un tas de balades de différentes distances. Après, c’est peut-être plus ou moins complet selon les régions, à voir.

L'appli IphiGéNie

L’appli IphiGéNie

Bon, quoi qu’il en soit, si tu es aussi cruche que moi question orientation, investis quand même dans une montre GPS avec fonction « retour au point de départ », c’est plus sûr.

 

L’astuce bonus : les liens des lecteurs !

– openrunner.com – une astuce de Baskets aux pieds
Tracer, planifier des parcours d’activité de pleine nature…

– tracedetrail.fr – une astuce de Baskets aux pieds
Tracez, réalisez et partagez vos sorties 100% trail !

 

15 comments

  1. Plein de bonnes idées dans ce billet pour trouver son chemin et ne pas se perdre et préparer au mieux ses sorties.
    Pour ma part j’utilise le site openrunner.com pour mesurer mes parcours et en trouver des sympas que les internautes ont partagés. Et depuis peu il y a tracedetrail.fr ( ou .com j’ai un doute là tt de suite en l’écrivant !!!!) plus accès trail comme son nom l’indique 😉 et donc des parcours plus montagnes mais pas que …

    1. Super, merci pour ces nouvelles astuces ! Je les ai intégrées au post. C’est important je trouve, de découvrir de nouveaux terrains de jeux … Pour pas perdre la motivation et varier les plaisirs 😉

      1. Héhé t’as vu, je te connais sur le bout des doigts en fait, même avec le mauvais pseudo ! Bé ouiii, partager c’est un peu la raison d’être de tout ça (les blogs, les réseaux, tout ça tout ça).

  2. Je ne sais pas exactement où tu habites, mais dans ma région parisienne je n’ai malheureusement pas autant de jolis coins bien verdoyants.

    J’ai encore jamais testé l’option « retour au point de départ ». La Garmin te parle pour te dire où aller ? ^^

    1. J’habite à Rouen … Quand je fais ma flemmarde, je trottine jusqu’aux quais de Seine (4min montre en main) mais parfois, je prends la voiture pour aller dans des coins plus verts. Et puis, j’habite assez loin de mon travail donc y’a moyen de trouver des lieux sympa sur la route.
      J’avoue qu’en région Parisienne c’est plus compliqué … Faut vraiment être motivé et faire des kilomètres en voiture pour trouver un endroit cool.
      Pour la Garmin (j’ai la même que toi j’crois bien … Forrunner 410), je t’avoue que j’ai pas testé ! Je crois que ça t’indique sur l’écran la direction à prendre … Un peu comme une boussole peut-être ??

  3. Captain CAP dit que le vrai coureur, il court le long de la nationale s’il faut. C’est sympa de trouver un coin mignon, mais faut pas que ça soit une habitude. Le froid, la neige, la pluie, la nuit, les montées, le sable, tout est bon pour courir. Y a pas de mauvaises conditions, que des mauvaises motivations 😉

    1. Rolala le warrior celui-là ! Je ferai donc un article intitulé « Courir partout, tout le temps et par tous les temps : les astuce de pasaprèspas », avec pour contenu : « tu te poses pas de question, tu y vas. Point. Final. »
      Mais avooouuue que c’est quand même plus agréable de courir sur un petit chemin mignonnet. Quand même.

  4. Bon sujet ça ! Moi aussi j’ai l’œil toujours ouvert. (O_O )
    J’ai deux « amis » pour repérer les petits chemins pour mes sorties longues, Google Maps (Bing Maps aussi avec l’avantage de cartes satellites un peu plus à jour contrairement à Google) et Openrunner (avec les parcours d’autres utilisateurs c’est top) comme « Baskets aux pieds ». 🙂
    Parfois quand je cours, je prends des chemins inconnus pour me « perdre ». De retour à la maison je regarde jusqu’où ils peuvent mener si je ne les ai pas suivis dans leur totalité.

    1. Oui c’est sympa aussi de se perdre et de découvrir un truc sympa presque par surprise. Mais je t’avoue que je suis un peu flippette : j’ai peur de me perdre pour de vrai, de me faire attaquer par un pervers, de trébucher sur une racine … Bref, tu vois l’idée !

Leave a comment