Marathon de la Liberté – 16 juin 2013

18 mars 2013

Ma salle de sport et moi (2/2)

18 mars 2013

Comme dirait Contrex : « on mincirait mieux si c’était plus fun » !

18 mars 2013
empty image
empty image
Excusez-moi mais leur com est d'un ridicule ...

Excusez-moi mais leur com est d’un ridicule …

Je dois être une féministe qui s’ignore.

Enfin, qui ne s’ignore pas totalement mais qui devrait peut-être penser à rallier une association vu ma révolte permanente contre le moindre symbole de domination masculine et/ou « d’oppression » sociale de la femme.

RIEN QUE ÇA MESSIEURS DAMES !

J’ai un problème avec le fitness en général, avec les salles de sports spécialement dédiées aux filles en particulier.

Le cercle vicieux : sport = perte de poids = obsession

Ce n’est pas l’idée de proposer une offre sportive pour perdre du poids qui me gène. Au contraire, si ça peut noyer Dunkan, Atkins et autres Montignac dans un bol de soupe aux choux, c’est tant mieux. Non, ce qui me gêne, c’est de maintenir les filles qui vont dans ce genre d’endroit (Lady Fitness, Curves et autres, pour ne pas les citer) dans une optique « sport = perte de poids ». Parce que je crois (mais je peux me tromper) que pour persister et s’épanouir dans un sport, il faut avoir un ou des objectifs. La perte de poids peut en être un, au départ. AU DÉPART.
Mais dans une salle de sport « spéciale body de ouf », une fois que tu l’as perdu, ton poids, il te reste quoi, comme objectif ? Comme épanouissement ? Comme motivation ? Ne me dites pas qu’on s’éclate à faire un circuit minceur de 30 minutes trois fois par semaines, je ne vous croirai pas.

Alors quoi ? On a perdu ses 5, 10 ou 30kg. Super. Du coup, on lâche un peu la salle de sport parce que c’est cher et un peu relou. Du coup, on reprend 2kg avec la bûche de Noël et on y retourne, etc, etc. Cercle vicieux. Et où est l’éclate ?

Alors BIEN SUR, si j’étais gérante d’une salle de sport de ce type, je m’en frotterai les mains. Les runners sont pas très rentables pour les pros du sport en boîte. Mais … Voilà, moi ça me gêne parce qu’on fait du fric sur des souffrances de filles et qu’on fabrique des générations de complexées, frustrées alors que trouver SON sport d’amour permet de découvrir un tel équilibre avec son corps … Que c’est dommage ! Et puis, pratiquer ce genre de « sport », c’est aussi se centrer complètement sur son corps, sur son poids, sur ses formes et je ne crois pas que ça aide à lâcher prise et à stopper l’obsession.

Pour l’anecdote

D’ailleurs, c’était assez drôle parce que quand je me suis inscrite à ma salle de sport, qui n’est pourtant pas spécialisée « filles qui veulent maigrir », le coach m’a présenté les différents « objectifs » que je pouvais choisir pour qu’on me prépare un petit plan d’entraînement :

– « Donc vous pouvez par exemple, choisir de perdre du poids, de raffermir le haut ou le bas

– Et heu, on peut choisir des objectifs du type prendre de la vitesse ?

– Heu… Non. »

Ces salles, ce sont quand même essentiellement des lieux dédiés au culte du corps qui n’incitent pas du tout à commencer à AIMER le sport.

Donc voilà, c’était mon coup d’épée dans l’eau du lundi matin.

Bonne semaine les filles !

Edit 23/03 : Je suis tombée sur cette vidéo d’une salle de sport spéciale femmes (comme quoi, ça n’existe pas d’hier) sur le blog de Sandrunning. Je ne pouvais pas ne pas la coller dans cet article parce que … C’est tellement ça !

5 comments

  1. en tant qu’ancienne obèse qui s’est mis au sport pour aider la perte, tu prêches une convaincue … le sport doit être un plaisir avant tout et non un moyen d’arriver à un objectif !!!!! mais parfois le moyen est un bon début au plaisir 😉

  2. Je suis bien contente d’avoir ton avis sur le sujet ! D’ailleurs, j’en profite pour te féliciter, ton parcours est impressionnant et tu as l’air d’avoir abordé tout ça avec beaucoup de sérénité et d’équilibre et je trouve ça génial.
    Ce qui me gène finalement le plus dans ces salles de sport (Lady Fitness est peut-être la pire), c’est leur discours, leur positionnement marketing. Leur univers visuel se résume à des filles parfaitement parfaites, voire irréelles, qui lèvent des altères, mangent des pommes (parce que ça fait maigrir, c’est bien connu 😉 ) et s’enroulent dans un mètre ruban tout en se trimbalant constamment avec un pèse-personne !
    Comme si le sport passion/plaisir ou performance n’était réservé qu’aux hommes ! Toi, femme, tu fais du sport pour avoir le fessier bien ferme, point.

    BREEEF je m’emballe encore, désolée !! Je crois que j’ai pas fini d’écrire sur le sujet 😉 !

    1. vi moi aussi ça m’agace cette attitude, j’avais franchi le pas d’une salle de sport spéciale nana (lady moving) et en fait ben moi ça me genait qu’il y ait que des nanas entrain de se reluquer le popotin pour savoir lequel était le plus ferme 😉 et finalement je me suis pas abonnée, le concept était pas pour moi (et quitte à me faire reluquer autant que ce soit par des mecs lol) et j’ai inveti dans un elliptique que j’ai largement rentabiliser et qui m’a permis de me mettre au sport transuillement mais surement sans pression sur mon image 😉
      enfin comme tu dis on pourrait en écrire des pages !!!! mais je préfère aller courir …..

Leave a comment