Baisse de motivation et introspection

26 février 2013

Ma salle de sport et moi (1/2)

26 février 2013

De l’intérêt de courir lentement

26 février 2013
empty image
empty image

jiwok_heart

Je le sais depuis longtemps : courir lentement c’est bien. Sauf que c’est aussi chiant. Du moins, c’est ce que je croyais. Récit passionnant de mon envolée sauvage vers l’allure de tortue. 

En fait, l’expression est mal choisie. L’enjeu n’est pas à tout prix de courir lentement mais de courir à un rythme cardiaque bien spécifique. Soit, à 65-75% de sa FCMax, si j’ai bien compris les conseils des sites spécialisés.

On appelle ça l’endurance fondamentale (EF pour les intimes). Or, depuis plusieurs mois, je savais que je courais trop vite, mais j’ai toujours un peu fait la sourde oreille. Pour nier l’évidence, j’ai d’abord accusé mon cardio : pas fiable. Puis, je me suis persuadée que j’avais un coeur spécial : FCMax supra élevée. Et enfin, j’ai fini par admettre la vérité : TU AS JUSTE BESOIN D’ENTRAINEMENT. Parce que OUI, mon allure d’EF pour le moment, c’est environ 8km/h et OUI c’est lent !

J’avais donc tendance, jusqu’ici, à courir mes séances d’EF à 80 voire 90% de ma FCMax. NORMAL ! Ceci dit, je ne souffrais pas et pouvais tenir plus d’une heure comme ça, d’où ma confusion. Aussi, j’étais bel et bien capable de parler à cette allure.

Je reste tout de même persuadée que j’ai une bonne résistance à la douleur.

Bref, depuis quelques semaines, j’ai donc décidé d’écouter enfin mes plans d’entraînements ET mon cardio. Alors, je ralentis. Je ne vais pas vous faire un récap de tous les merveilleux avantages de la course à pied version limace _tout un tas de sites le font bien mieux que moi_  mais je peux vous dire mon ressenti.

Les avantages 

  • C’est pas très fatiguant
  • Ça permet de rester au top pour les séances plus difficiles
  • Ça permet d’apprécier les séances de fractionnés ou au seuil car on a envie de courir vite. Ca fait monter le désir en quelques sortes.
  • On brûle des graisses.

Les inconvénients

  • On a pas vraiment l’impression de travailler (même si c’est faux)
  • C’est pas très jouissif
  • On se fait doubler par tout le monde, même par la meuf qui fait son footing mensuel pour se donner bonne conscience.

Pour de vrai articles sur le sujet :

4 comments

  1. Bonjour,

    C’est une erreur fréquente commise par de nombreux coureurs ou coureuses, qu’ils soient débutants ou pas : l’intensité trop élevée sur une grande partie de l’entrainement. 80 à 90 % de FCM correspond grosso modo à une compétition 10 kilomètres à semi.
    Il y a plusieurs principes en course à pied dont un qui est souvent repris : le 80/20
    80 % de l’entrainement doit se faire en endurance, les 20% restant sont réservés à des vitesses plus élevées.
    Bien sûr, ce rapport varie selon l’expérience, le vécu et le niveau du coureur à l’instant présent.
    A bientôt,

Leave a comment