Coureurs, ne sommes-nous que des consommateurs ?

11 mars 2014

Est-ce que courir nous rend (plus) heureux ?

11 mars 2014

Du vert, du brouillard et des scones : bienvenue dans les Highlands

11 mars 2014
empty image
empty image

WP_20140308_012 - CopieCe week-end, direction Ballater, petit village de 1500 âmes au début des Highlands. A peine arrivés sur place et pendant qu’en France, vous vous prélassez sous un soleil précoce, nous entamons l’ascension d’un petit mont dans le vent glacial de cette fin d’hiver écossais. Les nuages filtrent une lumière tout à fait spéciale, laissant trop rarement quelques rayons enflammer les couleurs de la flore. Ici, tout est vert, rouge et jaune.

J’te promets, normalement c’est ouf !

Arrivés en haut de notre micro montagne, pas de chance, la totalité de la vallée s’est remplie de brouillard. On ne voit rien. De quoi me rappeler mes côtes Normandes natales, qui n’hésitent pas à se planquer quand bon leur semble derrière un épais rideau de brume.

WP_20140308_016

Je suis trop nulle en photo pour faire honneur à cette jolie région. Vous m’en voyez désolée. (Bon, et puis ce sont des photos de téléphone portable …)

WP_20140308_003

WP_20140308_005

WP_20140309_009

Une sortie into the wild

Le dimanche, pendant qu’Anto part à la recherche de D+, je me lance dans une petite sortie course à pied le long de la Dee. La première partie du parcours est vallonnée mais pas suffisamment pour me faire râler. Je m’amuse, je respire, j’ai l’impression d’être seule au monde.

WP_20140309_001

A mi chemin, j’arrive sur un très joli pont suspendu. Le retour se fait le long d’une ancienne ligne de chemin de fer qui longe la rivière depuis Aberdeen. A peine le temps de prendre une douche que je me fais virer de l’auberge de jeunesse où nous séjournions ! Anto est toujours en train de crapahuter, il se changera donc sur le parking, comme un SDF, ne manquant pas d’amuser quelques passants.

WP_20140309_003

Scottish way of life

Pour nous réchauffer, nous nous réfugions dans une espèce de petit café/restaurant/self-service que seuls les britanniques savent créer. Nous nous vautrons dans des fauteuils au coin du poêle et mangeons soupes aux champignons, sandwichs sucrés/salés et scones, le tout fait maison et arrosé d’une bonne dose de thé. L’endroit est constamment rempli de familles, de marcheurs et de grand-mères venant prendre leur cup of tea dans une ambiance chaleureuse. En deux jours, c’est devenu notre QG officiel. Il s’appelait « The Bothy » et il portait bien son nom.

"A bothy is a basic shelter, usually left unlocked and available for anyone to use free of charge. It was also a term for basic accommodation, usually for gardeners or other workers on an estate."

« A bothy is a basic shelter, usually left unlocked and available for anyone to use free of charge. It was also a term for basic accommodation, usually for gardeners or other workers on an estate. »

 

Ça me fait toujours bizarre de me situer si haut sur une carte :)

Ça me fait toujours bizarre de me situer si haut sur une carte 🙂

 

22 comments

    1. T’as pas ça du côté de chez toi ? Je sais plus ou tu habites (si seulement je l’ai su ^^) ? Non mais on oublie souvent de faire du tourisme … Chez nous 🙂

      1. Si, j’ai même fait un mini-trail ce weekend. Mais je préférerais être sur place toute l’année, plutôt que de ne profiter de ce genre d’endroits que quelques jours par an 🙁
        Au-delà de ça, les paysages parisiens ou bourguignons sont quand même moins intéressants 😉

        1. Oui, j’ai lu ton CR de trail en plus ! La NORMANDIE, c’est le secret ! Bon, ça fait un peu loin quand même, mais je t’assure que les côtes du Nord-Cotentin te dépaysent n’importe qui 🙂

  1. Ca donne vraiment trop envie, oui oui même avec des photos de téléphone portable lol ! C’est génial ce genre de sorties, perdus en pleine nature, j’ai hâte d’être en Irlande !!

    1. Oui ça fait du bien de se retrouver comme ça au milieu de nulle part … Et de déconnecter aussi, parce que bon, tu imagines que la 3G là-bas …
      Ça va être cool l’Irlande, surtout que tu pars dans un contexte bien particulier. Je te souhaite de trouver les réponses que tu as l’air de chercher.

    1. Il s’est inscrit sur le Courchevel X-Trail de 54K et 4400 de D+ ! Y’a encore du boulot mais je crois en lui ! D’ailleurs, si tu connais des gens qui ont déjà été là en supporters, je suis preneuse de toutes astuces pour le soutenir. J’suis un peu une grosse naze dans ce domaine ^^

      1. oh la vache c’est du costaud.. début aout.. oublie pas la casquette l’écran total et la glaciere remplie d’eau. une bonne étude du parcours est requise pour repérer ou tu peux voir passer ton boy. charge bien ton GPS :p .. et heu sinon demande à mary (lesbasketsrose) qui a une grande expérience de suiveuse de boy (mdr) elle pourra te filer des tuyaux plus pertinents et précis que moi héhé jvais voir si j’ai des contacts qui se sont déja alignés à Courchevel mais jcrois pas.
        bonne prépa ^^

  2. Mais tu es folle de mettre britannique dans un article sur l’Ecosse !! Tu vas finir sur un bucher 😉
    Bon sinon je te déteste,tu me donnes envie d’y retourner !!!

    1. Bah ATTENDS, c’est des britanniques les Scottish ! J’ai pas le droit de dire ça ? Ils vont être offensés ? Mais parfois c’est chiant parce que j’ai envie de parler d’un truc qui n’est pas forcément typiquement écossais mais … Britannique, justement ! Genre, j’sais pas, la « Marmite », l’habitude du « take-away », les pubs … Dans cette optique, j’ai le droit non ?

      1. Le Scottish est attaché à ses racines ! Ce sont quand même eux qui ont du buté le plus de British dans l’Histoire ! 😉

        Les pubs ça passe, tant qu’il y a de l’alcool! Marmite je sais pas trop d’où c’est une spécialité. Le take-away c’est un truc anglo-saxon.
        Par contre leur accent, le haggis ou le Gaelic (c’est plus à l’ouest de mémoire) qui ressemble à rien (ça sert juste à te paumer avec leur panneau 100% Gaelic) c’est purement local !

    1. Rah oui c’est bien motivant ! Après, comme j’suis une grosse nouille question orientation, j’ai toujours peur de paumer donc je suis pas très aventureuse. Genre, j’omets éhonteusement l’info dans mon post mais ce parcours, mon copain l’avait fait avant moi et m’a bien balisé le terrain ^^

  3. Ca donne envie de crapahuter dans ces beaux paysages (même avec le téléphone, les photos donnent envie). Ton run avait l’air sympathique. C’est autre chose que courir en ville !

    1. Ah oui c’est certain que c’est pas la même ambiance ! En plus, mes articulations me remercient … Enfin, sauf la cheville qui a couiné un peu à force des terrains instables 🙂

  4. C’est plutôt très jolie par chez toi dis donc! J’ai eu la chance de faire un tour dans le Northumberland National Park qui avait un petit air des tes images. Mais c’était en plein hivers et c’était tellement humide que nous nous enfoncions dans la boue jusqu’au genoux… Heureusement, un chouette Pub nous attendait aussi à l’arrivé…
    Ton périple fais bien envie 🙂 !

    1. Hé oui, heureusement que les pubs/cafés sont aussi chaleureux que la météo est fraîche et humide ! Y’a de l’eau PARTOUT dans ce pays ! Des rivières, des ruisseaux, en veux-tu en voilà. Mais j’avoue, la boue jusqu’aux genoux, c’est chaud ^^

    1. Hé non c’est jamais très haut (max 1400m je crois) mais y’a une région bien vallonnée ici ! La dernière photo n’est pas de moi, je l’ai piquée sur le web pour illustrer ce qu’est un « bothy » 😉 ! Mon boyfriend devrait faire un trail oui, fin avril. Moi j’suis toujours très bitume !

Leave a comment