Rouen : où étaient les ailes du Wings For Life ?

15 mai 2015

Mai, revue des troupes

15 mai 2015

L’amour dure 3 ans, ou comment continuer à courir ?

15 mai 2015

Voyez-vous, j’ai pas mal réfléchi pour tenter de comprendre pourquoi, depuis environ un an, je fais face à de nombreuses pannes de motivation en course à pied. La routine ? La peur de l’échec ? La lassitude ? Jusqu’à la révélation : il s’agit tout simplement du fameux cap des 3 ans. La passion se tarit  et laisse place à un amour certes moins flamboyant mais profondément durable et sincère.

Sauf que pour laisser ce nouveau tournant de l’histoire s’épanouir, il faut l’en-tre-te-nir ! Astuces pour que votre amour de la course à pied dure toute la vie.

1 Prenez vos distances

La course à pied vous étouffe ? Vous avez la sensation de sacrifier votre liberté sur l’autel de la SL ? N’oubliez pas que vous êtes LIBRE de ne pas courir, libre de glandouiller en terrasse, libre de vous mettre au point de croix … LIBRE ! Suivez donc le fameux précepte « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis ». En courant moins, voire pas du tout, vous laisserez doucement revenir l’envie de fouler le bitume. Et il vous le rendra bien.

2 Pimentez votre quotidien

Vous enchaînez les séances machinalement sur vos 2 parcours habituels. Et puis, comme chaque année, vous vous inscrivez mollement au 10 km de Fresnoy-les-Chevreuses pour tenter de battre votre sempiternel RP.

Réveillez-vous que diable ! Vous vous faites chier !  Il est temps d’insuffler un nouvel élan à votre histoire. Pourquoi ne pas tenter le run à plusieurs ? Ou expérimenter de nouveaux parcours ? Laissez libre cours à votre imagination et vos sorties retrouveront des couleurs.

3 Arrêtez de tout planifier

Franchement, qui est excité par un planning booké à J+365 ? Hein, qui ? En prévoyant tout à l’avance, vous fermez les portes à l’imprévu. Laissez-vous surprendre par les opportunités. « Oh, Michel me propose le trail des Fromages d’Auvergne ? Vendu ! Tiens, la © Paillettes Run se tient dans ma ville cette année ? Essayons ! »

Prenez le risque de VIVRE bon sang de bois, le chrono attendra !

running amour dure 3 ans (3)

Si malgré tous ces conseils extrêmement judicieux votre amour de la course à pied n’est plus, plusieurs cas de figure possibles :

  • Vous vous étiez mis à la course à pied après avoir été « inspiré » par votre bloggeuse mode préférée.  Vos motivations profondes sont peut-être ailleurs, essayez le yoga.
  • Vous vous étiez mis à courir pour maigrir et ça y est, vous êtes maigre. Arrêtez de courir, mangez des Mac Do, attendez. La passion va renaître.
  • Vous en avez marre de cette société de consommation de merde, la course à pied est pourrie par le marketing, les selfies et la hype.  Coupez Twitter et Instagram.
  • Vous en avez marre de ne plus battre vos RP aussi facilement qu’avant.  Mettez-vous au trail.

27 comments

  1. Encore un bel article !
    Je ne sais pas pourquoi mais j’ai lu cette article avec ta voix de Chantal en rigolant tout seul devant l’écran !
    Je te propose un 4ième conseil : l’infidélité ! Rien de tel qu’un autre sport pour redonner un peu de pep’s à sa vie de sportif : VTT, Natation, Triathlon, biathlon, badminton, football, krav maga,.. N’importe quel sport où vous vous rendrez compte qu’au final, vous êtes mauvais et que seul la course à pied vous tend les bras et vous aimera pour la viiiiiiie ! (attention ce conseil ne marche généralement pas avec les êtes humains)

    1. Mais on devrait collaborer dans l’écriture d’article parce que FIGURE TOI que j’y avais pensé mais que j’ai oublié de l’ajouter ! Peut-être que ça marche avec les êtres humains qui sait ? Plus au cas des 7 ans en revanche, sinon c’est trop tôt !

  2. On sent que tu as traversé une période de doutes récemment même si, vu ton palmarès, tu as déjà passé les 3 ans depuis un bail ! J’aime beaucoup le conseil du Mc Do, je me l’appliquerai en temps voulu (même si je pense que ça sera plus des bières que des burgers !)

    Je ne connais que trop bien ce ressenti que j’appelle pour ma part la « roue des passions ». On aime un truc, on s’en lasse pour autre chose, et ça revient, et ainsi de suite. Aussi je suis parfaitement en raccord avec Jaife : finalement en pratiquant plusieurs sports on alterne de l’un à l’autre ! Et je suis d’accord avec toi : en se rédimant un peu dès le début et en variant les plaisirs, on devrait pouvoir éviter ces caps !

    Allez ça va repartir 😀

    1. Mon palmarès ? Ahah tu exagères ! Moi j’aimerais bien savoir restée focus sur un truc pendant très longtemps. Mais niveau course à pied c’est déjà pas mal, là. Je compte bien continuer ceci dit. Mais disons que c’est une autre façon d’aborder la pratique … De manière un peu plus distante et relax, quoi.

  3. Intéressant et drôle.
    Pour aller dans le sens de ce qu’un prédécesseur a écrit, je pense qu’une petite infidélité peut rebooster le couple (je parle de CAP hein…). Un sport qui est proche : le trail si tu ne fais que de la route, le triathlon si tu sais nager; ou un sport plus éloigné comme un sport d’équipe ou un truc technique qui fait appel à d’autres « qualités » (tennis, golf, surf, sport de combat…).
    Bref, variété = plaisir et permet aussi de revenir plus motivé et enthousiaste que jamais quand tu te refixes un objectif de running.
    Et au final, pas impossible que tu ne te découvres pas une autre passion qui peut en plus même être bénéficiaire pour le running (une bonne séance de boxe, ça vaut tout les fractionnés du monde!)

    1. Rah la boxe ça doit être génial mais faut aimer prendre des coups ! C’est certain que varier est une solution, on a tendance à le faire inconsciemment dès que la passion s’éteint … Mais ça fait bizarre quand tu repenses à tes débuts et que tu étais à FOND dans la course à pied. Tellement que tu en as crée un blog 😉

      1. J’ai un secret : la boxe pour moi, ce n’est que contre des sacs de sables. Prendre des pains dans la tête très peu pour moi. Par contre pour le cardio c’est mortel…

  4. Sinon, en amour la solution c’est parfois de passer un cap et faire un gosse. T’as un équivalent pour la course à pied ?
    Y’a un principe que je trouve bon : n’être influencé par personne.

    1. Je ne sais pas comment répondre à ce commentaire mi-sérieux mi-peut-être-sarcastique. Je pense que faire un gosse = faire un marathon, à peu près. Bon, sauf que ça réveille pas la nuit et que t’en prends pas pour toute la vie. Non, décidément, la métaphore s’arrête là.

  5. Chouette billet être libre de courir ou pas. Pour rallumer la flamme tout à fait d’accord avec Jaife, rien de tel que la découverte de nouveaux horizons en duathlon, en tri, la nuit ou dans la boue il y a mille façon de pimenter ses escapades en lycra. 😉

  6. Ah, je vois que l’ai frais de l’Auvergne et la communauté avec quelques personnes plus ou moins saines d’esprit remet les idées en place!
    Puisque la coutume de ce fil de commentaire veut qu’on donne son adage, je t’amène le mien (qui est plus ou moins déjà inclus dans toutes tes propositions du coup m’enfin!)

    « Do what you want! Enjoy your life »: C’est valable dans pour le running mais aussi bien pour la vie en général d’ailleurs!

    Allez à plus dans le bus!

    1. Alors je suis d’accord MAIS encore faut-il savoir ce qu’on veut. Ce qui est, à mon sens, le plus compliqué à déterminer. 🙂

      1. Evidemment si tu casses toute ma théorie avec des arguments comme ca… Lol
        En général je sais plutot trop ce que je veux que pas assez donc pour ca je serai de mauvais conseil!
        Dans ton for intérieur la voie tu trouveras, jeune padawan! Patience cela te demanderas, mais plus grande encore seras ta joie!
        (Maitre yoda est meilleur que moi pour ca! – bon j’arrete de pourir tes commentaires..)

  7. Rien de tel qu’une bonne blessure qui te pourrit bien la vie et en te clouant au canapé, dans ce cas de figure l’envie de courir se fait forte et la reprise est un vrai bonheur !!! pouvoir courir, bouger, crapahuter, est une vraie chance, encore faut-il savoir apprécier cette liberté !!!!

  8. Moi je croyais que c’était sept ans. Et je me disais « c’est bon… je suis laaaarge. » C’est quoi cette nouveauté que ce serait trois ans? Qui donne les chiffres? L’INSEE? 😀

  9. Le quatrième conseil de Jaife est méga judicieux : l’infidélité, y a que ça de vrai ! ^^ Mais pas pour se rendre compte qu’au final on est mauvais dans les autres activités hein (je rajouterais d’ailleurs l’activité « poney » dans la liste, que je pratique personnellement depuis presque 3 mois ^^) ! Juste pour réaliser que rien ne fait autant de bien que de courir. Et courir moins, c’est courir mieux et kiffer plus (waou, je suis fière de ce slogan que je viens de trouver).
    Sinon, je valide +++ le conseil « coupez Twitter et Instagram ». Et Facebook aussi, of course.
    Bisou bisou !

  10. Je m’y retrouve trop.
    Du coup j’ai pimenté avec des épreuves de course à pied un peu fun, ou folle.
    Ma prochaine en date une sorte de mini-trail, les kilomètres verticaux. 1 000mètres de dénivelé, du coup pas de RP possible rien on y va pour le fun et la montagne.

Leave a comment