Dénivelé et déguisements en duos : aidez-nous à nous faire mal !

27 février 2014

5 KM Parkrun Aberdeen : y’a du mieux !

27 février 2014

Mission 1042 – épisode 2 : … 14,3 km/h … t’es sûre ?

27 février 2014
empty image
empty image

M1042 - Ep2

J’avais commence l’année en mode Xéna, le poignard entre les dents, l’œil brillant animé par une volonté indéfectible, les baskets aiguisées, prête à finir tous les fractionnés de la terre nécessaires à atteindre ce joli 42’ pour 10K.

Et puis voilà, 6 semaines que j’ai repris l’entraînement, à peine trois que j’ai entamé mon programme maison intitulé « I love VMA » … Et déjà, les premiers doutes.

Résumé des épisodes précédents

Vas-y t’as pris la confiance ou quoi ?

confiance_en_soiEn fait, j’étais plutôt contente de moi. Je fais pas mal d’entraînements sur tapis, dans ma salle de sport. J’avais enquillé un 4X6’ à 14km/h sans pleurer, en accélérant sur la dernière fraction. Bref, happy.

En plus, j’avais trop joué la meneuse de groupe à l’entraînement du club. Pire, avec une autre fille, on avait carrément rattrapé ET doublé le groupe parti devant nous pendant les 20X200m. Ca y est, c’était la consécration, on était trop les meilleures, youhou.

Et puis en discutant avec PAP (encore lui), je réalise qu’entre courir-sur-tapis à 14 et courir-en-vrai à 14, y’a un monde. Je remballe donc mon début de sur-optimisme qui me laissait vaguement espérer faire mon prochain 5K à cette allure.

La pyramide du doute

Pyramide enfant plastiqueHistoire de remuer le couteau dans la plaie, je me tente une petite séance pyramidale. Grande première ! Je prépare ça à vue de nez, en furetant 2, 3 infos sur les sites spécialisés et opte donc pour : 200m, 400m, 600m, 800m, 600m, 400m, 200m. Le boy, trouvant ça trop facile, me fait rajouter un 2ème 800m au sommet de la pyramide. Très bien, même pas peur.

Les sensations sont bizarres. J’oscille entre « c’est nul, j’en chie » et « nan en fait, ça va ». Comme les durées d’effort et de récup ne sont jamais les mêmes, je suis un peu déroutée. Bref, l’objet de mon mécontentement, ce sont les 800m.

Je crois que je fais une petite obsession sur le 14km/h (ou 4’17/km). Or, j’ai passé les 800 à « seulement » 4’25/km et 4’23/km. Juste 3min30 d’effort … A l’allure de mon record sur 10. Et j’étais loin d’être « facile ».

Donc, on se recentre

Je crois avoir identifié quelques barrières psychologiques que je m’impose :

  • Le Saint-Graal : 14km/h. Je veux le caser partout, l’atteindre à tout prix, comme si c’était THE référence. Non.
  • Le souvenir de mon allure de record. Je ne dois pas oublier que je n’ai couru qu’UNE seule fois à cette allure. Il faudrait d’abord confirmer ce temps avant d’espérer le battre.
  • Je me focalise un peu trop sur le but final et j’en oublie les étapes qu’il faudra franchir avant d’y parvenir. Ne pas les brûler, être patiente, régulière, réaliste, obstinée. C’est pas parce que je ne peux pas MAINTENANT que je ne pourrai JAMAIS. Donc, on ne se décourage pas.

 

Après, avoir des doutes, c’est normal et même plutôt sain. Se remettre en question, se réajuster, c’est bien. Se laisser submerger, c’est un peu plus embêtant. A moi de bien régler le curseur.

Bref, samedi, c’est Parkrun à nouveau ! Il devrait y avoir un peu moins de vent que la dernière fois. Je pense courir complètement au feeling, en essayant simplement de gérer un poil mieux mon effort. On verra ce que ça donne !

14 comments

  1. Manue, je te rappelle qu’il y a peu tu disais le rêve c’était de courir à 12km/h. Aujourd’hui tu sais que le 14 km/h est proche alors patience.

    Jeune colombe, la patience est mère de toutes les vertus….

  2. Je ne sais pas si tu es comme moi : un mordu des datas, analysant tous les paramètres de ma montre après entraînement. Si c est le cas lors de tes parkrun ne la prend pas, cours au feeling, laisse ton corps te guider, retrouver une aisance sans penser chrono.
    Tu pourrais être surprise je me suis entraîné un mois sans, et j étais persuadé de tourner autour de 13,5, lorsque je l ai remis j étais dans les 14,5.
    Pour les pyramides ne sois si dure avec toi même, c est un exercice difficile, surtout si tu pas trop fort au début!
    Roumare et les vallourec boys believe in you !!

    1. Yeah si les Vallourec Boys sont là alors, tout devrait marcher !! Je suis assez accrochée à ma montre c’est vrai et parfois ça fait du bien de lâcher les données et de laisser le corps faire ce qu’il veut. Les pyramides vraiment je savais pas comment gérer ni quoi attendre en terme d’allure mais c’est vrai que ça m’a un peu déçue. Je pense que j’ai pas trop bien géré l’exercice. Enfin, c’est un début 🙂

  3. Les pyramides, mon dieu le souvenir ! J’ai eu à faire 4 x 200-300-400-300-200 et mon dieu j’en ai ch*é !!

    Je pense que la conclusion de l’article dit tout: laisse le temps au temps, fais tes entrainements, tu progresseras déjà.. lache un peu prise pour ne pas que cela devienne une contrainte 🙂

    Bonne course ce we!!

    1. Aaaaah 4 fois ça ?! Horrible ! ^^
      Oui, lâcher prise de temps en temps … C’est exactement ce que j’ai fait en fin de semaine. J’ai remplacé un 3X2000m par une sortie complètement au feeling, esprit « je profite de la plage et du soleil » sans réfléchir aux allures. Hé ben, ça fait du bien, ça remet le plaisir au centre du truc et c’est COOL.

  4. Détends-toi ! Tes premiers objectifs sur 10Km sont fin mai, dans près de 3 mois. Tu as largement le temps d’ici là.
    Chercher à aller plus vite que la musique, c’est courir au devant des blessures, dans mon expérience en tout cas 🙁

    1. Tu as complètement raison ! Vouloir aller trop vite trop fort c’est le meilleur moyen de se blesser. Aponévrosite toi, non ?
      C’est clair que j’ai le temps … Non seulement mon premier 10K est en mai mais surtout, je ne projette pas du tout de faire mon temps rêvé là-bas. Donc ouais, on se calme ^^ !

  5. T’imagines 14 Km/h, c’est ma vitesse en vélo pour aller au bureau quand je suis un peu pressée.
    Courage !
    Au début je me disais que j’allais faire mon 10 Km en 1h, en me disant que c’était correct et pas trop naz. J’ai eu quelques petites remarques de « tu te rends comptes ? ». Mais finalement avec mon entraînement, je n’en suis pas si loin et c’est en ne regardant pas mes temps trop régulièrement et en me laissant aller que j’y suis arrivée.

    1. Héhé mais ouais, c’est une allure qui me semblait totalement hors d’atteinte y’a peu de temps ! C’est le souci de trop se focaliser sur un objectif, tu en perds la patience, t’es trop tout le temps le nez sur tes données, à te demander si ça va le faire ou pas. Donc oui, clairement, faut lâcher un peu prise et ne jamais oublier le facteur plaisir ! Parce que sinon bon, à quoi bon ?!

Leave a comment