Mes objectifs 2013

11 février 2013

Baisse de motivation et introspection

11 février 2013

Mon premier 10 km en compétition : les Courants de la Liberté 2011

11 février 2013
empty image
empty image

10km

NB : C’était il y a bien longtemps, j’avais écrit ça sans savoir quoi en faire.

Gé-nial !

Voilà qui résume bien ma première course de 10 km. C’était en juin 2011.

Je suis arrivée la veille avec mon boy qui était inscrit sur la même distance, pour retirer nos dossards. En nous approchant du site, on voit une fille en rose sortir en trombe d’une voiture et commencer à trottiner. Puis deux, puis trois, puis un groupe … et la marée rose était en marche. Sans le savoir, on débarquait juste avant le départ de la course des filles : 5 km à parcourir en courant ou en marchant et dont les bénéfices vont à la recherche contre le cancer du sein. C’était assez grisant de voir cette foule de filles s’échauffer. Deux animatrices, de la musique à fond, tout le monde ou presque en t-shirts roses de la course, une ambiance qu’on imagine dans le genre de La Parisienne, mais en province. C’était euphorisant et touchant. Ça m’a donnée envie d’être moi aussi sur la ligne de départ ! Un jour peut-être, mes copines se motiveront pour la faire avec moi !

Bref, dossards en poche, nous nous inquiétons du vent. Mais pour l’heure, on va retrouver une amie, qui nous héberge pour la nuit. Avec un départ à 8h30, bien contente d’être à proximité.

Dimanche matin, 6h30, le réveil sonne. « Faut quand même être taré pour se lever si tôt le matin … et tout ça pour aller courir ! ». Mais une fois le petit-déj avalé, j’ai la forme. Belle organisation, des navettes sont prévues pour nous emmener sur la ligne de départ. Ce qui veut dire que la course n’était pas dessinée en boucle. C’est vachement agréable. Ils ont même prévu le « camion-vestiaire » pour ramener nos fringues à l’arrivée.

Le parcours est idéal, accessible à tous, roulant à mort. On constate avec plaisir que le vent s’est calmé. Il fait beau, la température est idéale. Au départ, il y a des sas (près de 3000 coureurs quand même). Après l’échauffement, je me sépare de mon boyfriend et me cale humblement dans les + de 50 min … plutôt dans le dernier quart de la foule.

8h30, coup de pistolet ! Le temps que tout le monde se mette en mouvement, au moins 2 min passent. Je piétine, je marche … et je lance mon chrono une fois l’arche franchie. Départ tran-qui-lou. Malgré un entraînement bien suivi, j’ai fait ma loque 2 semaines sur 4 le mois précédent la course. Du coup, je ne fais pas ma championne. Je franchis mon premier km en 6min14. Mais ça me va très bien, j’avais prévu un départ en douceur. J’ai vraiment bien fait. Du coup, je n’ai pas arrêté d’accélérer … et de doubler ! Je pense avoir remonté plus de 1000 personnes. Y’a pas à dire, c’est super encourageant ! Je passe les 5 km à environ 29 min et je suis en pleine forme ! Allez, premier coup de nerf, j’accélère un peu.

Au 7ème km, je suis toujours bien. Je suis habituée à faire des mini-entrainements de 3km et je les franchis généralement à plus de 12km/h. Du coup, j’ai une bonne idée de ce que ça représente en distance et en effort. Allez, j’ai des ressources, j’y vais ! Au 8ème km, je suis aux alentours de 44 min. Je ne lâche rien, je continue sur ma lancée, double toujours du monde, de plus en plus d’hommes. J’adore courir à cette vitesse, vraiment l’impression d’avancer. Bien sûr, ça commence à devenir dur, mais je n’avais pas envie de boucler cette course sans avoir donné tout ce que j’avais !!

« Allez, vous avez fait le plus dur » nous crie quelqu’un sur le bord de la route. Je pense : « non, nuance : on a fait le plus long » !

Un petit mec est sur mon rythme dans le kilomètre et demi qu’il me reste à parcourir. Je vois bien qu’il ne veut pas se faire doubler par une fille. Je m’accroche à lui mais ne tiens pas jusqu’à la fin, son orgueil est sauf. Bizarrement, je trouve quand même quelques forces pour donner un dernier petit coup d’accélérateur à 700 m de l’arrivée. La grande arche rouge calée à côté d’un grand mémorial est devant moi, à quelques mètres maintenant.

J’arrive vers 56 min temps officiel, mais sur mon chrono, c’est 53 min 54 qui est affiché ! Je suis vraiment SUPER contente ! Mon objectif était moins d’une heure ! Au niveau du classement, je suis dans les 1100 et quelques. Classement catégorie : 75ème sur 446.

Mais au delà des « performances » … quel pied ! J’ai adoré cette course, j’ai pris du plaisir à courir, vraiment ! Je pense que j’ai encore une marge de progression, du moins j’espère. J’ai hâte de courir à 12km/h … Je referai des 10 km, j’espère faire un petit semi un de ces quatre. Courir en compétition donne vraiment envie de continuer ! J’étais euphorique après la course !

Bref, de très belles émotions et l’envie d’en faire toujours plus …