D’où vient donc cette forme ?

21 février 2017

Qui suis-je, d’où viens-je mais surtout, où vais-je ?!

21 février 2017

Motivation et superstition

21 février 2017

Hello !

Je ne sais pas vraiment comment m’y prendre pour recourir « pour de vrai » cette fois. J’me demande si je n’ai pas une espèce de superstition qui me pousse à croire que si j’écris sur le blog, alors je courrai régulièrement (alors qu’en réalité, je crois que le mécanisme est plutôt inverse). Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai « tenu » ma motivation que quelques semaines … Peut-être deux mois grand max. Et puis PAF, à chaque petit tressaillement dans ma vie, je lâchais tout, j’allumais une clope et j’allais mater New Girl avec ma pote Gab’ plutôt que d’aller courir.

Vous noterez que je parle à l’imparfait. Et OUAIS LES GARS, tout ça c’est du passé. Manue is BACK et elle va courir toutes les semaines et elle va s’inscrire à des courses et elle va mettre à jour son certificat médical et elle prend son vélo TOUS LES JOURS pour aller travailler parce qu’elle a pu s’acheter un feu arrière.

Autre superstition : « ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Un autre mécanisme tordu de mon esprit : si je me réjouis « officiellement » d’un changement ou d’une bonne nouvelle ALORS, ça s’annulera automatiquement. Donc il faut attendre que ce soit confirmé/réel/tangible pour en parler ou l’écrire. (On en reparle donc dans 6 mois pour voir quelle superstition est vraie, AH !)

C’est un peu le problème avec les superstitions, les dictions, les proverbes, les citations supposées « motivantes » : il en existe une pour environ tout et son contraire.

Par exemple, on lit des milliers de punchlines sur le fait qu’il faut chercher à se dépasser, à sortir de sa zone de confort, à CASSER LES LIMITES PARCE QU’ELLES SONT DANS TA TÊTE LES LIMITES, à aller plus loin, à ne pas se contenter de ci ou ça … Et puis, SOUDAIN :

Le mieux est l’ennemi du bien.

Dans ta face la course au toujours plus ! Tu peux aussi te contenter tranquillement d’un truc qui te convient si il te convient et c’est ok.

Au final, je me demande si les gens qui rédigent tous ces trucs en mode « développement personnel » ne sont pas eux mêmes un peu déprimés et insatisfaits de leur vie. Est-ce que ce ne serait pas leurs propres insatisfactions qui te donnent l’impression que ta vie n’est pas « assez » (belle/excitante/dynamique/riche/ambitieuse/blablabla). Donc, un conseil, si tu ne l’es pas (névrosé) : FERME TOUT DE SUITE CE BOUQUIN/BLOG/COMPTE INSTA et vis ta vie tranquillement.

Bon. Je sens que je suis toujours aussi claire et cohérente dans mon propos, c’est encourageant. Sinon, on a qu’à dire que ce blog devient le journal de ma reprise du sport ? Comme ça je nourris mon petit cerveau dérangé et puis vous ça vous embête pas trop parce que j’ai supprimé les envois de mes articles par e-mail et je ne les diffuse plus sur Facebook. Comme ça hop, ni vu ni connu !

Sur ce, je vous laisse, je vais courir.

6 comments

Leave a comment