Objectif moins de 45′ au 10 km – Inspirons-nous : #1 Camille

22 octobre 2013

10 km de Bois-Guillaume … à l’aveugle !

22 octobre 2013

On les sent comment les 10 km de Bois-Guillaume ?

22 octobre 2013
empty image
empty image

optimiste

Pas super bien, on les sent pas super bien. D’abord portée par l’enthousiasme débordant d’une course réussie à Paris, je me suis vite fait remise à ma place, toute seule comme une grande.

Ensuite seulement, coach ne s’est pas gêné pour en rajouter une petite louchette.

Testons l’allure … Hum

Alors voilà, la semaine dernière, j’ai voulu tester mon allure 10 km. Ou plutôt, mon-allure-10-km-dans-mes-rêves-les-plus-fous. Soit, 4’30/km = 45’ sur 10. Voilà. Bon, bah, je brise tout suspense : c’est raté.

1er test

J’improvise un 4X8’ à allure cible en me disant “j’essaie de me caler aux sensations”. Loupé. Je suis partie bien trop vite (14,1 km/h) et et je me rétame “comme une m****” à la 2ème répétition. A l’article de la mort, je ne me risque pas à faire la 3ème. Au top, bravo, super Manue, championne du MONDE !

Résultats 

  • sensations sur 4’30 = ???

2ème test

On va pas s’laisser abattre ! Le lendemain, les jambes fraîches comme des fleurs de printemps (joke), départ sur piste pour me coller à des 1000 m. On va en faire 6 et puis avec 1’ de récup, sinon c’est pas drôle. Encore une fois, objectif : tester 4’30.

J’en fait 3, péniblement, un peu sous les 4’30. Je suffoque sur le 4ème, passe l’éponge sur le 5ème et finis en footing, piteusement.

Résultats

  • sensations sur 4’30 = ???

  • sensations sur 4’27 – 4’24 – 4’25 – 4’25 = nulles

Voilà.

Voilà ce qui arrive quand je sors des clous d’un plan d’entraînement bien cadré. Je suis comme une enfant de maternelle qui a besoin de repères bien définis sinon je pars en vrille.

Donc à quoi s’attendre à Bois-Guillaume ? Franchement, j’en sais RIEN DU TOUT.

Sans doute pas de quoi s’extasier. J’aimerais juste ne pas mourir sur cette distance.

Le 10 me stresse

Le pire, c’est que cette distance me fait flipper. Parce qu’elle fait mal, très mal. Et dès la ligne de départ je sais que je vais en c**** pendant toute la course. Du coup, je stresse. Et puis faut pas rater le départ parce que ça se rattrape pas vraiment.

Bref. Détente = zéro. Douleur = 100.

M’enfin, quelque chose me dit qu’il faut passer par là pour, plus tard, ne pas flancher au 36ème (HEIN Môsieur le coach ?)

S’il te plaît petit démon de la course à pied, reviens-moi !

devil

33 comments

  1. uh uhuhuhhuuhuh

    J’en apprends encore, j’avais pas fait gaffe !

    Tu te fais un fractionné raté, trop vite, que tu finis à l’agonie en gros, et tu programmes un 6x1000m le LENDEMAIN ? Avec 1′ de récup ?? Manue, t’as 25 ans, mais bon… C’est rude ! Rude pour l’organisme, et surtout, j’y reviens (deuxième louchette), « un peu sous les 4’30″. T’es pas en endurance là ! 5 à 6 secondes de moins, c’est une allure de 44 ! Déjà que t’es tangente sur 45 je pense (j’avais dit combien ? 45’30 » à 46′ non ?), alors taper 44… BOUM. Normal. La punition. La fessée.

    Alors la prochaine fois, après une séance d’agonie, tu te fais un footing peinard pour recharger. Jamais deux séances dures d’affilée, et encore moins 2 jours d’affilée ! Et tu programmes tes allures sur la montre pour qu’elle te cadre un peu, jeune effrontée !

    J’attends les fracs de Carole avec impatience maintenant. Elle avait promis pour hier, aurait-elle peur ? 🙂

    1. Bé ouais mais quand ça marche pas la 1ère fois, t’as envie de te rattraper. Et puis la semaine a été un peu super light alors voilà, fallait que je cale tout en 2 jours. C’était sans doute un peu con, oui, oui …
      Par contre, je suis même pas tangente sur 45′, j’y suis juste pas encore à mon humble avis. J’ai oublié le cardio, c’est con, mais j’devais être au delà de 200 dimanche. Donc, même pas la peine d’oser imaginer l’envisager.

      1. Oublie l’objectif temps, tu peux encore t’entraîner sur tes % de VMA et le jour de la course, tu vois. J’ai fait mes tests pour le 20km à 4’30 » (que je tenais pas vraiment) et j’ai tourné à 4’22″… C’est plus psychologique qu’autre chose, mais c’est sûr que si c’est mal fait, ça donne l’effet inverse 🙂

        En plus pour Dimanche, vu le profil, je pense qu’il faut y aller dans l’esprit « c’est la fête du village, on va s’amuser ». on verra le chrono à la fin. Mais je risque pas d’envisager mon meilleur sur ce genre de course. J’ambitionne aucun temps, juste une bonne suée. Vas y progressivement Manue, t’as que 25 ans, t’as le temps, on dirait que tu voulais taper le 45′ immédiatement dans la foulée ! Jeune impatiente !

  2. Fais toi confiance, cherche pas un temps précis, tu y vas, tu te donnes, tu souffres mais surtout tu lâches pas, ça passera et je crois au vrai RP, quelque soit la valeur. J’y crois vraiment.

      1. Moi je suis de tout cœur avec toi, on est des bourrins, on a envie de progresser vite, on fait nimp’ mais PAS QUE ! On est pas raisonnable mais on s’en fout, 25 ans powaa épicétou, en dézoomant on progresse quand même, c’est le principal !

      2. Bah oui mais il y a quand même une différence entre « pas raisonnable » et « tout à fait délirant » ; à ce rythme là on veut larguer les amarres et jouer les bateaux ivres et on finit par passer une saison en enfer ! Fougue oui, impactience non. Je suis plus du côté de La Fontaine que d’Arthur : patience et longueur de temps font plus que force ni que rage…

  3. Manue, je te confirme que le parcours ne se prête pas du tout, mais alors pas du tout à un chrono !
    Il y a des virages à la noc, deux sales petites bosses et une dernière ligne droite bien usante psychologiquement. Mais par contre, il y a une bonne ambiance. On peut pas tout avoir non plus 😉
    Et quand je lis tes échanges avec ton coach, je ne saurai que t’inviter à bien l’écouter. Il n’y a que des trucs sensés, rien à jeter !

  4. Ah là là patience et encore patience ! Tu es en forme c’est une certitude, ton RP va donc tomber mais de combien là est la question !
    Comme le dit PAP, 3 secondes de moins au kilo c’est énorme au final (30sec si je sais bien compté) et le soucis c’est que tu te mets grave dans le rouge du coup après tu prends facile +10 dans la vue. Mais je te comprends moi aussi j’aimerai exploser mon RP sur 10km mais la distance est dure.
    Continue de bosser, ça finira par payer !

    1. Héhé, le pire c’est que je suis la 1ère à dire qu’il faut être patient(e) en course à pied. Mais bon, j’ai voulu tester et j’ai un peu raté quoi. Bon, c’est pas bien grave. j’y vais sans pression, juste pour voir 🙂
      Merci en tout cas, pour les conseils …

  5. Hello Manue
    Pas trop la joie j’imagine ces expériences apparemment :-/
    Franchement te prend pas la tête, prend le départ à une vitesse que tu maîtrise, et accélère petit à petit. Perso c’est ce que j’ai fait en Avril dernier, et BIM Rp battu, et je compte bien m’y prendre de la même manière lors de mes prochains 10k.
    Sincèrement je penses que sur des distances comme ça on s’en fou un peu de la sensation, faut y aller de début à la fin. A partir du semi il est nécessaire de courir à la sensation (je sais pas ce qu’en penses Cap’tain Koala ?)

    1. Oh ça me déprime pas non plus mais c’est vrai que j’ai un peu merdouillé.
      Disons que du coup, je n’espère pas grand chose pour dimanche. Le chrono de fou sur 10, ce sera pour plus tard :). Je sais pas encore comment je vais « gérer » ma course. 100% freestyle ou un peu réfléchi … Je me tâte !
      Merci en tout cas !

  6. Et puis le truc du « au feeling », t’es pas trop au feeling là ! Tu t’es pas un peu mis le « 45 » dans la tête ? : ) Allure « cible ». J’aime pas les plans à allure spécifique, je déteste ça, ça marche quand on a un peu d’expérience, qu’on progresse plus tous les mois. Laisse tomber la cible, tu connais même pas la vitesse potentielle, tu l’as bien vu au 20km ! Donc vas courir au vrai feeling. pas celui en regardant la montre et en se disant « j’aimerais bien voir apparaître 4’30 » (ou moins allez) ». Tu peux faire des parties en prenant cette allure qui te semble proche de celle du 10k. Tu verras souvent que tu es en dessous de ce que tu feras en course, parce que ce jour là tu es un peu fatiguée, parce que c’est pas le jour de la course, parce que t’es pas assez bien échauffée, parce qu’on est pas des machines. Je ne me souviens vraiment vraiment vraiment mais alors vraiment pas souvent avoir fait un seul entraînement avec une allure spécifique bien suivie en terminant en me disant « super, ça roule, je vais tenir ça ». C’est souvent un peu moins bien, parfois un peu mieux, ça paraît presque toujours impossible à tenir. Mais justement, maintenant que j’ai compris ça, ça suffit à me rassurer un peu, je me dis toujours « ça passera peut-être, j’me sens pas trop mal ! ». Faut bien qu’il reste une inconnue pour le jour J merde !! Sinon on s’ennuierait !

    Les seuls repères si tu en as besoin, c’est de faire du volume et de la variété. Suivre le plan comme il faut (càd pas forcément à la lettre, s’écouter, décaler un jour où tu es crevée), bosser les allures proprement, sentir que les frac tirent, que l’endurance est peinarde. Rien que ça, ça me rassure moi. Sur mes dernières courses, j’ai quoi comme test d’allure ? Sénart : rien grosso modo. Je dois pas avoir un seul bout de fractionné long à l’allure AS42. Paris Versailles ? Ca varie trop, j’ai fait de la côte en me disant que je gérais mieux, et on verra sur place. Le 20K de Paris ? Un 3x3km au feeling (sans regarder la montre une seule fois pendant les repets !), le Dimanche d’avant, et trop lent souvent.

    A mon avis, le 45, tu l’as dans les jambes, mais la façon dont tu te le montes dans la tête, pas sûr que ça passe : ) Et en plus… vu le parcours Dimanche, oublie ! C’est pas un 10 à grosse perf. Amusons nous, on peut battre un RP, et aller chercher le vrai maxi sur un autre non ? Cochon, frites, bières, des crêpes à la myrtille, la voilà la bonne prep ! Et un RP le lendemain, tranquillou. Vu tes derniers achats, je serais toi, focalise toi pour avoir fière allure Dimanche plutôt que de te fier à une allure. (putain le poète !!!).

    1. Dites donc très cher, c’est qui qui m’a préconisé de faire des 1000 m à allure cible hein ? Parce que mon plan il est pas du tout comme ça mais en % de VMA. Samedi j’ai vraiment essayé de courir « au feeling », en essayant de trouver une sensation que je pouvais imaginer tenir 10 km. Je n’ai vraiment pas chassé un tempo mais j’ai essayé de me laisser la liberté de voir ce dont j’étais capable. Aussi parce que pour les 20 km de Paris, je n’ai absolument pas testé l’allure que j’ai tenue (à l’entraînement, j’ai fait du 5’00 et du 4’42 beaucoup, jamais de 4’50, parce que jamais j’aurais pu imaginer tenir ça 20 bornes) !
      Bon ce week-end, mon corps n’a pas trop su se caler tout seul et je me suis retrouvée à courir beaucoup trop vite. Donc bah les sensations, sur ce coup là …

      Après, très franchement, je n’ai pas du tout la prétention de penser atteindre le sub 45′ cette fois-ci. J’ai voulu tester si 45′ tout rond passait. Ça me semble chaud, hyper chaud. Je sens que je dois travailler encore un peu la vitesse et puis j’ai eu besoin de récupérer quand même. Je réalise que je peux pas enchaîner des grosses courses et reprendre l’entraînement comme si de rien n’était. Finalement, 2013 est ma 1ère vraie année de compétition (2 courses en 2011, 2 en 2012 … Et déjà 6 dont 1 marathon en 2013 … Faut que je corps s’habitue à la charge aussi).

      Bref, tout ça pour dire, je suis d’accord sur le côté « amusons-nous », c’est d’ailleurs comme ça que j’envisage le truc. J’ai même pensé tester le « sans GPS » donc c’est pour dire …
      Ceci dit, même si je reçois mes achats à temps, je crains qu’ils ne soient pas adaptés pour la saison (trop chauds !). Mais j’aurai quand même fière allure, comme à la fin des 20 km de Paris OHOHOH !

      1. Ton article parle quand même pas mal de 4’30 » 🙂 Si tu rates ça sur des 8min (c’est long ça !), faut pas s’y remettre le lendemain ! Là tu cherches pas à te rassurer, mais à te faire mal 🙂 On dirait que surtout tes sensations te trahissent un peu. Je suis presque toujours sous mon allure cible « théorique » quand je la tente au feeling, je dois être prudent de nature (negative split power). Exploser comme ça, ça n’arrive plus trop souvent, mais je dois avoir plus l’habitude. Et surtout, c’est là que le cardio m’aide. Si je passais une première répèt comme toi, en voyant que ça paraît déjà chaud patate, avec le cardio qui monte en flèche, ça serait illico un coup de pied au cul et se calmer pour la suite. Toi tu t’accroches 🙂 Y a des jours où ça passe pas aussi, je suis pas trop pour insister dans l’agonie moi (sauf jour de course hein 😉

        Et comme tu dis, tu enchaînes bien les courses depuis un moment, ça commence à faire. En plus tu testes tes allures un peu « à froid » je trouve, tu m’as pas dit si tu chauffais un peu le coeur et les jambes avant d’attaquer tes fracs ? T’as plus 18 ans Manue, faut se rendre à l’évidence ! Faut commencer à bosser comme nous les vieux 😛

        Et Dimanche, c »est clair pour moi : pas de bip, pas de vibrations, je regarde pas la montre de la course ! Soyons un peu volontaire merde ! 🙂

      2. Non je chauffe rien du tout. Enfin, juste échauffement à allure modérée quoi, pas d’accélérations ni rien… !
        Ben par contre, je suis quasi certaine que si j’ai la montre au poignet, je ne vais pas résister à la regarder. Faudrait que je désactive tout affichage sauf chrono, j’sais pas si on peut. Parce que je sais pas si le parcours est correctement balisé. Autant courir sans repère précis d’allure, why not, autant sans repère DU TOUT de où on en est, ça me semble chaud pour le moral et compliqué pour la gestion (même « au feeling ») !

      3. Tu peux mettre uniquement le kilométrage en gros sur un seul écran, et désactiver les autres écrans. Ou mieux si tu veux même pas le kilometrage, tu n’affiches QUE genre l’heure de lever du soleil, c’est très interessant en pleine course 🙂

    2. D’accord avec 100% de ce que dit le coach. Je reste persuadée que si tu ne les feras pas, tu les frôleras dangereusement, tes 45. En entraînement, on n’est jamais aussi rapide qu’en course officielle. Moi je m’étais testée à l’entraînement sur 20km et ça donnait 1h51 en ayant l’impression de tout donner, au final je fais 1h42 le jour J. Bref…..vivement ton CR, j’ai hâte 🙂 Et bon courage pour les petits jours before à gérer 🙂

  7. Oh lala, tous ces conseils on l’air d’être Bien TOP ! – Je vais tous les prendre en considération – Merci Coach – De toute Façon, avec du temps et de la volonté, au 45′ tu y arriveras !
    Alors, Patience « Jeune Fille » !!!

    1. Mon coach est un peu musclé (enfin, au sens figuré _prions pour qu’il ne lise jamais ça_) mais souvent fort pertinent oui. Je vais patienter et travailler, c’est comme ça qu’on avance il paraît. J’vous raconterai ça lundi. Je vais essayer de prendre mon pied, ce serait déjà bien 🙂

  8. Eh RS. A l’évidence, tu manques de repères et d’expérience sur la distance. Plutôt qu’être ambitieuse, fais-en 2-3 au feeling, en essayant d’améliorer d’une minute à chaque fois. Et après retourne sur la piste. De toute façon, prépa ou pas, un 10, t’es dans le rouge. C’est vrai que c’est hyper dur comme épreuve. On termine toujours comme des merdes.

    1. C’est clair que je manque d’expérience… sur cette distance et sur toutes les distances au final ! Mais celle-là me fait finalement plus flipper qu’un semi.
      J’ai encore bcp à apprendre de toute façon 🙂

  9. Amuses-toi, c’est le principal. Quand au coach, il a l’air sensé, tu devrais l’écouter… 😉
    Je dirais juste que la récupération fait partie de l’entraînement, alors, ouais, faire deux séances comme celles-là en deux jours, c’est un peu ardu je trouve…

    1. Héhé, je savais bien que c’était trop mais j’avais pris du retard sur mon planning (et puis j’ai viré une séance de fracs courts car trop crevée) alors la culpabilité a pris le dessus ! Merci en tout cas 🙂

Leave a comment