C’est décidé, je me barre.

18 août 2013

Pendant les grandes vacances … J’ai couru avec le diable auvergnat

18 août 2013

Pendant les grandes vacances … L’Ardèche

18 août 2013
empty image
empty image
La rando en Saucony, y'a qu'ça d'vrai !

La rando en Saucony, y’a qu’ça d’vrai !

A l’école primaire, au retour des grandes vacances, il nous fallait raconter ce qu’on avait fait pendant ces deux mois de grosse glandouille. Ça donnait un truc du style “j’ai été au zoo avec mamie, j’ai mangé de la confiture de groseille, j’ai été à la pêche aux truites”, etc.

Presque 20 ans plus tard, je réitère, en prenant soin de vous épargner mes heures de glandouille en bordure de rivière ardéchoise. Restons-en au sport en général, au running en particulier.

Le paradoxe

Je souffre d’un paradoxe terrible. D’une part, pour les vacances, j’aime les endroits escarpés, cabossés, accidentés, montagneux. C’est plus joli sur les photos et on ne s’y ennuie pas. D’autre part, pour courir, j’aime définitivement le plat. Au pire quelques petites bosses mais mon cœur tolère difficilement le dénivelé. J’y reviendrai dans un autre post.

L’Ardèche est un premier exemple de cette contradiction. C’est une très belle région, mais ça ressemble à ça :

Ardèche bis

A jeun

Malgré tout et entre deux randos, j’ai d’abord été faire un petit footing matinal à jeun avec mon cher et tendre. Équipée de mes Kinvara, je l’ai un peu maudit de m’emmener dans des gros cailloux, ces chaussures étant plutôt mal à l’aise sur ce type de terrain. Et puis bon, j’admets volontiers : le ventre vide, le cœur malmené par une montée et les pieds sur du caillou, je suis plutôt de mauvaise humeur. D’ailleurs, mon copain l’a très bien compris : quand c’est moi qui ai décidé d’en chier, aucun problème, mais quand je souffre et que c’est lui qui a choisi le parcours, je râle. Bref, grosse reloue.
→ 9km, 52min, +96m (ON SE MOQUE PAS LES TRAILEURS !)

VMA

Pour ma 2ème sortie ardéchoise, je décide de tester une des séances concoctées par un coach de ma salle de sport, sur un parcours plutôt plat. Le plan prévoit de faire 2 fois 3X3min à 16,5 km/h (r=3’ R=5’). Sachant que j’ai une VMA entre 14 et 15, pas besoin de vous préciser que c’est tout bonnement im-po-ssible à tenir pour moi. Mais bon, je fais quand même le taf un peu plus lentement, manquant de décéder le long de la route lors de la dernière répétition.
→ 10,28km, 1h00, séries de 3min à 4’21 – 4’04 – 4’00 – 4’11 – 4’13 – 4’13 : irrégulier, mais le parcours était un poil cabossé quand même.

Décrassons !

On finit cette première semaine par un petit footing style décrassage pendant que le boyfriend part en mode traileur sur les falaises.
→ 8,74km, 58’40

——

Bon voilà, j’avais dit « freestyle« , je m’y tiens ! On remarque que zéro sortie longue  à 3 semaine d’un semi : au top.

Je quitte l’Ardèche le vendredi. Après un week-end dans l’Allier en compagnie d’allemands de Bavière et de litres de bière, c’est l’estomac fragile et le corps endolori que je redescend dans l’Auvergne authentique : le Cantal, terre de naissance de l’homme aux 1000 pseudonymes : PAP, Evil Koachala, Captain CAP, etc.

La terre a tremblé, je vous raconte ça bientôt …

16 comments

  1. La seconde partie promet des moments d’anthologie.

    Je te sens l’âme traileuse. Et je te comprends, je ne rêve jamais tant de bitume que lorsque je peine dans un endroit magnifique mais peu enclin à se laisser courir. Oui à l’Ardèche, terre des crèmes de marrons Clément Faugier (lovecoeurlove)!

    Bon retour parmi nous!

    1. Ahah, c’est drôle parce que moi je ne me sens PAS DU TOUT l’âme traileuse ! Je suis à peine capable d’apprécier les paysages tellement je suis occupée à essayer de faire descendre mon petit palpitant tout mou …

    1. Oui c’était bien chouette ! Sans parler des plongeons (de 3, 4 mètre maxi, j’suis pas bien téméraire) dans la rivière, des randos sur les crêtes et des descentes en Canoë … Raaaah nostalgie !

  2. Ahhh mais je partage tellement le paradoxe ! La rando et les vacances dans le deniv c’est un mais rien ne vaut du bon plat pour courir ! On verra d’ailleurs ce que j’en dirais a la sainte Lyon ! En tout cas tes photos sont superbes quel cadre ! Bon et j’attends évidemment THE post du bizutage avec le grand méchant loup après cet apéritif qui nous a mis l’eau a la bouche 😉

      1. Ouais ouais mais en mode kikimou, on la fait en relais-découverte cette année, avec objectif saintexpress (45km) peut être l’an prochain. Pour Décembre, j’ai bien évidemment choisi le dernier relais pour en tirer honneur, pouvoir et gloire à l’arrivée. Hors de question de sprinter à l’arrivée de Sainte-Catherine-les-Oyes-Sur-Semouze à 3h27 du matin avec 2 chèvres comme spectateur.

        Bon, il ne reste qu’à attendre que Dark PAP se motive, j’ai hâte de lire ça !

        PS : t’es certaine que ta VMA est entre 14 et 15 km/h … ? J’ai grave la pression la je suis censé être à 15,1…
        PS 2 : je compatis avec l’âme de traileur, mon 22km il y avait 180m de dénivelé, ca compte comme du trail aussi, limite avec 1 ou 2 points de qualif pour l’UTMB même ?

  3. Heu, tu es sur qu’il manque pas un 0 dans la récap de la première sortie à jeun ? Genre « +960m » ? 😉
    Plus sérieusement, par rapport à la séance 2x3x3min à 16,5Km/H, c’est effectivement impossible à tenir si ta VMA est située entre 14 et 15. D’où ma question : le coach de ta salle de sport, il te connait et c’est sensé être un plan personnalisé (si oui, d’après moi, poubelle), ou est-ce un plan générique que chacun doit adapter à son niveau ???
    Bon courage pour la rentrée hein… Parce qu’à l’école primaire, ça faisait plaisir de retrouver les copains, mais quand même, ça faisait chi*** de retourner à l’école quand même… 😉

    1. On avait dit « ON SE MOQUE PAS » !! Mihihihi non mais je sais tellement qu’il faut que j’arrête de bouder les côtes … M’enfin !
      Pour répondre à ta question, j’ai donné ce que je savais à mon « coach » (estimation vague de ma VMA, de ma FC Max, etc.). Donc c’est sensé être un plan personnalisé !! T’inquiètes, je lui ai directement dit « mais heu, tu sais que c’est impossible pour moi de faire ça » ? Il avait l’air de penser que si … Donc je le trouve un peu bidon aussi, mais j’ai essayé quand même … Juste pour voir, caressant l’espoir de savoir courir subitement à 16,5 km/h ^^ !

  4. 2x(3×3′) à 16.5km/h avec une VMA de 14, c’est impossible et surtout dangereux ! Attention à ne pas te blesser en suivant ce plan. Ton coach n’est-il pas boucher plutôt ?
    Félicitations pour ta découverte du trail et du dénivelé !
    96m sur 9 km, ça commence à faire 😉
    Vite, la suite …

    1. Pour tout te dire, ce coach (qui est plutôt axé fitness/baïla mais qui court à ses heures perdues, c’est dire l’expertise), me voyant m’acharner sur le tapis de course de la salle, a a-bso-lu-ment tenu à me faire un petit plan. Je lui ai dit OK un peu pour lui faire plaisir, sachant dès réception de la bête, que ça n’avait ni queue ni tête ! Bref, je ne compte pas le suivre … Mais fallait bien que je lui dise quelque chose au retour des vacances ^^.
      Merci de me faire croire que +100m c’est déjà bien, j’ai plus grimpé en Auvergne, plus souffert aussi d’ailleurs (logique).

Leave a comment