Marathon de Venise, me voilà !

10 août 2015

Acheter un vélo de route d’occasion

10 août 2015

Préparer un marathon sans plan d’entraînement, c’est possible ?

10 août 2015
préparer un marathon sans plan d'entrainement

Pour suivre un plan d’entraînement, il faut de la disponibilité. Par disponibilité, je ne parle pas uniquement de temps ; car comme disait le père de mon pote Julien (bisous si tu me lis) : « le temps, c’est pas quelque chose qu’on a, c’est quelque chose qu’on prend. ».

Non, je parle avant tout de disponibilité d’esprit. Anticiper les séances, se préparer psychologiquement aux fractionnés difficiles, supporter les contraintes (d’allure, de durée, de format, etc.) : tout ça demande un investissement mental important.

Or, en ce moment, j’ai envie de faire 10.000 trucs différents. Courir un marathon n’est plus THE obsession unique et impériale du moment mais une … Parmi tant d’autres. A partir de ce constat, que faire ? Faire les choses en fonction du marathon ? Ou adapter le marathon à ma vie et mes envies du moment ? Le choix est vite fait.

En revanche, 42 km reste une distance exigeante que je ne veux pas prendre par-dessus la jambe. Il faut donc s’entraîner. Voici donc quelques grands principes que je mets en place pour l’occasion :

1Douze semaines de préparation tu t’accorderas

Théoriquement, on peut faire plus court. Mais comme j’ai (relativement) peu couru cette année, que je ne suis pas une coureuse hyper expérimentée ET que je ne planifie pas, ça me semble indispensable.

2 Trois sorties par semaine tu respecteras

On ne va pas se leurrer, ça reste quand même un minimum pour préparer un marathon.

3 Une sortie longue par semaine tu courras

On commence par 1h20 puis on ajoute 10 min chaque semaine. Au maximum, on va jusqu’à 2h15, 2h20.

4 Un fractionné par semaine tu programmeras

Ludique de préférence . On oublie les fastidieuses (mais efficaces) séances de 10X600m pour s’amuser sur des pyramides, côtes, fartlek, etc. L’idée est plus de dérouiller le corps que de réellement gagner en VMA (vu ma saison, de toute façon, c’est un peu tard).

5 Une semaine allégée toutes les 4 semaines tu t’accorderas

Easy, ça je sais faire : 2 footings cools d’1H, une sortie longue de 1h30 et basta.

6 Un sport complémentaire tu pratiqueras

Bon, je fais mon coming out : en quelques mois, je me suis équipée de 2 vélos.

  • Un vieux qui me sert dans mes déplacements quotidiens et que je peux attacher partout dans Rouen sans (trop) craindre qu’on me le vole.

guidoline

  • Un moins vieux, de route. Choix finalement très classique pour une coureuse à pied que de varier son entraînement avec le vélo. On me l’a conseillé mille fois quand je tergiversais sur mes fluctuations de motivation passées mais je ne voulais entendre parler QUE de course à pied. (Têtue ? Non).

Voilà, donc je vais pédaler. Pédaler au maximum pour me déplacer. Mais aussi pédaler de manière un peu plus sportive. Ca a commencé par une belle sortie de plus de 80km dans ma Manche natale et maritime. J’ai vraiment adoré. To be continued …

Alors préparer un marathon sans plan d’entraînement, c’est possible ?

Réponse à Venise le 25 octobre !


Bonus : votez pour me faire fractionner !

VM-30ESIMO-CELEBRATIVO-BIANCO

Pour rendre l’exercice encore plus ludique, je vous propose un petit jeu : chaque semaine, je proposerai 3 séances de fractionnés et vous pourrez voter pour me faire courir celui que vous préférez (soyez pas trop sadiques) ! Le sondage sera en barre latérale du blog et en bas des articles. Bon, y’a rien à gagner mais ça peut donner des idées de séances, non ?

[yop_poll id= »2″]


19 comments

  1. Hummm étrange cet article qui présente un plan d’entrainement tout en essayant de « prouver » que ce n’est pas un plan d’entrainement.
    Après je suis d’accords avec toi si tu n’as pas d’objectif chronométrique alors l’entrainement doit être du style Back to Basics avec juste de l’entretien de VMA et surtout du foncier; car comme tu le dis si bien : un marathon ça se respecte sinon il te le fait regretter amèrement.
    Après reste le challenge girly car si Elsa est de la partie, elle risque d’envoyer mobylette qu’elle est ….
    Note à Marjo : c’est bon Pimp Her Ride et il ne reste plus qu’à la mettre à la natation la petite !

    Allez je te rends ton temps 😉

    1. C’est marrant, tu n’es pas le 1er à me dire « bah si, c’est un plan ». Je ne cherche pas à « prouver » quoi que ce soit (pourquoi le ferais-je ?), c’est juste une question de vocabulaire. A vrai dire, je ne comprends pas vraiment ces crispations là-dessus.
      Les 2 premiers marathons que j’ai préparés, c’était avec un programme très clairement établi, une suite de séances « gravées dans le marbre » que je suivais les yeux fermés.
      Là, je me suis juste donné de grandes lignes. J’ai au moins besoin de ça pour me cadrer, sinon j’avance pas. Après, appelez ça comme vous voulez … Ça reste juste des conseils simples à appliquer et relativement bien moins contraignants de ce que MOI j’appelle un plan. Par exemple, ça : http://www.athlete-endurance.com/training-network/preparation-programme/marathon-4-seances-semaine/604-marathon-4-seances-9-semaines-vma-inf-18kmh.html

  2. On a le droit de voter plusieurs fois ?!

    Tout est dans la nuance entre « préparation » et « plan » !
    Pas besoin de plan précis pour se préparer ! Après 2 marathons, tu commences « un peu » (je pense?) à te connaitre, tu n’as surement pas besoin (envie?) d’être aussi cadrée pour réussir un marathon !

    1. Oui voilà, y’a bien une nuance ! Là c’est surtout une question d’envie ouais, j’espère que ça suffira pour finir proprement. Sinon NON on ne vote pas plusieurs fois mais je crois que tu t’es déjà accordé le droit !!

  3. Ah cette photo de ton vélo et toi est vraiment sympa, on dirait que t’as fait un saut dans un monde entièrement vintage.
    Bon, sinon à la question « peut on préparer un marathon sans plan? », je réponds oui. Sans l’ombre d’un doute. Avec une séance par semaine j’avais réussi à finir mon premier… Dans la douleur et en voulant arrêter la course à pied, CERTES.
    Donc avec trois séances structurées, je ne m’inquiète pas pour toi, t’es une machine!

    1. Ahaha c’est toi la machine … ou plutôt la guerrière ! Une sortie par semaine, fallait avoir les couilles de le faire quand même !

  4. J’ai fait cette année un marathon sans prépa marathon , une seule sortie longue d’1h30.. peu de fractionné, par contre beaucoup de piscine et de vélo (en home trainer et dehors).
    Pour bien courir il faut nager et pédaler!

    1. Oui, varier c’est tout nouveau chez moi, j’imagine que ça donne quand même une bonne base d’endurance (entre autres). 1h30, si y’a du volume sur la semaine, ça ne me choque pas tant que ça (bon, une seule, peut-être un peu plus). Mais je crois savoir que tu n’es pas à ton premier coup d’essai sur marathon, ça doit aider à se connaître et à déterminer si on peut ou pas …

  5. J’arrive un peu après la guerre, mais je crois qu’il est possible de courir un marathon sans programme. Mais en même temps, je n’ai jamais couru de marathon 🙂 Mais pour être un peu plus crédible, je dirais qu’il faut alors s’entraîner à courir longtemps. Sinon ça voudrait dire que toutes les personnes qui finissent leur marathon ont forcément fait du fractionné, de la côte etc. Et ça je ne veux pas le croire.

  6. Réaction tardive également 😉
    Il est tout à fait possible de préparer un marathon sans plan d’entraînements… Mais il faut garder un minimum de « logique » dans les séances… Et ne surtout pas zapper les longues sorties…
    Pour le reste, tout dépend du temps visé…

  7. Bonjour,
    Je suis tombée sur votre article en cherchant « plan marathon sans sorties longues » sur Google! Ben oui, j’ai 40 ans aujourd’hui et je me suis dit qu’un marathon pour fêter ça, ça serait top. J’ai déjà fait 5-6 semi et la suite « logique » (ou non) c’est la marathon. Je viens donc aux nouvelles: comment s’est passé votre marathon? Parce que j’avoue que m’astreindre à un plan ne m’attire pas du tout. Je fais déjà beaucoup de sport en dehors de la course à pied (natation, fitness, musculation,….) et n’ai pas envie d’en arrêter une bonne partie pour faire nettement plus de course à pied (voir me dégoûter de la course). Donc allez savoir pourquoi (on se le demande!) votre vision de la préparation me plait bien 😉 J’ai 13 semaines devant moi et 2-3 séances course à pied/semaine me semble faisables. Donc votre expérience m’intéresse beaucoup! Merci d’avance!
    PS: et je confirme, depuis que je nage 2h/semaine, je vois une vrai différence en course à pied!

Leave a comment