Courir est quelque chose de simple et à la portée de tout le monde. Il suffit juste de mettre un pied devant l’autre. Pourtant il existe une bonne façon de courir. Il faut adoptez la bonne posture, pensez à bien respirer et courir le plus relâché possible.

Additionné à un bon échauffement, cela vous permettra d’éviter les blessures, mais également d’améliorer vos performances, et de progresser en toute sécurité.

Au quotidien, beaucoup trop de joggeurs cours de la mauvaise manière, et donne l’impression de souffrir, ce qui fait de leur footing un vrai calvaire !

Comment bien courir ?

Suivez les 7 conseils ci-dessous, et vous constaterez une nette amélioration lors de vos prochaines sorties running.

La tête haute

Votre tête doit rester haute et droite, le regard porté vers l’avant. Cela permet de conserver l’alignement tête, cou et colonne vertébrale. Regarder droit devant vous permet également d’anticiper le relief, les obstacles, et de voir où vous allez mettre les pieds.

Ne surtout pas regarder vos pieds, ce qui gâcherait complètement votre posture.

Les épaules relâchées

Vos épaules doivent être le plus basse possible, relâchées et souples. Lorsque l’on fatigue, les épaules ont tendance à remonter. Pensez à bien les détendre et à les rabaisser.

Les bras près du corps

Maintenez vos bras le plus possible près du corps, et pliez-les à 90%. Ils doivent bouger en rythme avec vos jambes, et vous devez les balancer d’avant en arrière afin qu’ils vous servent à vous propulser. Vos bras ne doivent jamais passer la ligne imaginaire qui descend verticalement le long de votre corps en passant par votre nombril.

Les mains détendues

Elles sont fermées et détendues, jamais serrées, et le pouce vers le haut. Les mains ne doivent pas monter au-dessus de la poitrine.

Le buste bombé

Il faut qu’il soit bien droit (pas relevé à l’excès). Pensez à bomber la poitrine pour adopter la bonne position. Assurez-vous de ne pas pencher vers l’avant, ce qui arrive lorsque fatigue. Une bonne posture permet de bien respirer. Vous pouvez renforcer votre posture en faisant du gainage en n’oubliant pas de contracter les abdominaux et les fessiers en même temps.

Contrôler votre respiration

Lorsque vous marchez dans la rue ou montez un escalier, vous ne vous préoccupez pas de votre respiration. Il faut garder cette logique en course à pied.

Laissez les mécanismes gérant le rythme respiratoire agir et réguler de manière naturelle votre respiration. N’essayez pas d’imposer à votre organisme un rythme contre nature. Celui-ci va s’adapter naturellement suivant l’intensité de l’effort.

Gardez la bouche légèrement ouverte afin de respirer et de souffler à la fois par le nez et par la bouche. Cela permettra d’assurer une bonne ventilation et d’apporter un maximum d’oxygène à votre organisme.

Pour bien respirer, il faut apprendre à faire de la respiration ventrale. Vous pouvez améliorer votre technique de respiration en pratiquant, la relaxation, le yoga, la méditation ou de la sophrologie.

A éviter : l’expiration saccadée et bruyante, qui ne sert absolument à rien, et qui, si vous courez en groupe, peut vite devenir gênant, voir agaçant pour vos partenaires.

Se relâcher

Courir bien relâché, permet aussi d’éviter les blessures et améliore vos performances. Mais également de rendre l’effort plus agréable. Il faut savoir qu’à allure égale, la fréquence cardiaque ralentit d’autant mieux que l’on arrive à approfondir son relâchement.

Il faut éviter toute crispation. Tout en restant tonique, pensez à desserrer les mâchoires, puis tous les muscles du visage. Puis de passer au cou, épaules, bras etc…

Être souple permet aussi d’avoir un bon relâchement, et de courir de façon plus déliée.

Vous pouvez améliorer votre souplesse, en pratiquant du stretching une fois par semaine. Et en vous étirant de la bonne manière après vos sorties.

Conclusion :

Comme vous pouvez le voir, pour bien courir, tout est lié. Il faut penser à bien respirer, ce qui permet de bien se relâcher. Adopter la bonne posture permet à votre corps d’avoir un bon alignement, de respirer à pleins poumons, et d’éviter toutes contraintes inutiles sur votre corps.
Alors c’est sûr, au début cela va vous demander de l’attention pour corriger votre position, bien respirer et à être relâché. Mais à force de pratique, tout va se faire de manière inconsciente et naturelle.