Comme chaque année, pendant plusieurs mois, les jours vont décliner rapidement et laisser place à la nuit. Hors de question pour autant d’arrêter de courir. Garder ses bonnes habitudes et son rythme habituel signifie qu’inévitablement il va falloir courir de nuit. Cela ne représente en rien un frein, il suffit de s’être correctement préparé et équipé afin de courir en toute sécurité. Cet article vous permettra de retrouver les principaux conseils pour courir de nuit et garder le rythme et la fréquence de vos entraînements.


1. Être visible par les autres

Le plus important, lorsque la visibilité diminue, est de se mettre en sécurité en étant largement visible par les autres. Cette visibilité passe principalement par des accessoires indispensables qui permettront de mettre en lumière votre position. Le principal danger étant que les personnes ne vous voient qu’au dernier moment. Que ce soit en ville ou en campagne, pensez à courir face au flux automobile et à la circulation, ainsi vous verrez les voitures arrivées de face et il en va de même pour les conducteurs. Habillez-vous avec des vêtements identifiables et visibles de loin, de type lumineux ou réfléchissants. De nombreux accessoires existent sur le marché, pour tous les budgets. Une liste des équipements les plus importants est abordée en conseil n°6 et à votre disposition.


2. Redoubler d’attention

Lorsque la luminosité baisse et que la nuit s’installe, notre vigilance a tendance à diminuer. Que ce soit tôt le matin ou en fin de journée, notre attention est toujours plus fragile. Veillez à rester à l’affût de ce qui vous entoure et aux mouvements opérés dans l’environnement dans lequel vous évoluez afin de ne pas être surpris. En milieu urbain les sollicitations sont nombreuses : voitures en mouvements, vélo, trottinettes, piétons, mobilier urbain et autres. Les dangers sont nombreux. Il est d’ailleurs vivement déconseillé de courir en musique afin de mobiliser toute votre vigilance. Gardez tous vos sens en éveil.


3. Courir à plusieurs

L’idéal, lorsque l’on court de nuit, est de courir à plusieurs. La musique étant déconseillée, courir à minima à deux personnes permet de rendre le moment plus convivial et motivant. De plus, à plusieurs, votre attention sera décuplée et permettra d’augmenter vos chances de courir en toute sécurité. Alors n’hésitez plus et, que ce soit au petit matin ou en fin de journée, motivez le plus de coureurs à vous suivre !


4. Courir sur un itinéraire connu

Parce que de nuit, nous pouvons être plus facilement désorienté et notre attention focalisée sur les mouvements environnants, il est fortement conseillé de courir sur un parcours connu. Ceci vous permettra de vous mettre encore un peu plus en sécurité et de limiter les situations de stress. Ainsi vous connaissez à l’avance les difficultés du parcours, la fréquentation de celui-ci, les zones où la vigilance doit être accrue mais aussi le temps moyen pour le parcourir. Autant d’atouts pour courir dans les meilleures conditions et rester performant.


5. Prévenir un proche

Vous êtes prêt à partir ! Un ami vous a rejoint, vos équipements sont en place, le parcours est choisit, il n’y a plus qu’à courir. N’hésitez pas à prendre quelques minutes supplémentaires pour envoyer le plan de votre parcours ou partager votre position en direct avec un proche, via de nombreuses applis ou montres, et de l’informer de la durée de votre entraînement. Vous partirez serein et n’aurez plus qu’à vous concentrer sur votre entraînement.


6. S’équiper de façon adéquate et optimale

La période de l’Automne/Hiver correspond à celle où les journées et l’ensoleillement sont courts. De ce fait, les températures baissent elles aussi. Premièrement il faudra s’habiller avec des vêtements techniques de course chauds et adaptés aux températures basses. L’idée étant de ne pas avoir froid pendant toute la durée de votre sortie.

Ensuite, il conviendra de s’attarder sur les équipements indispensables pour voir et être vu.

Vêtements réfléchissants

Les vêtements réfléchissants sont un incontournable et il en existe de toute les sortes. De la veste au pantalon à bandes, les vêtements se déclinent en plusieurs coloris et modèles. Il y en a pour tous les goûts. A défaut de vouloir investir dans des vêtements techniques réfléchissant, vous pouvez utiliser un gilet jaune du même modèle que ceux obligatoire dans les véhicules. Attention toutefois à ce que le vêtement soit ajusté et prêt du corps, sans quoi il risque de vous gêner pendant votre entraînement.

Vêtements à LEDs

Les vêtements à LEDs se développent de plus en plus. Il existe des gilets avec des lumières dorsales, des diodes sur la poitrine, des coudes lumineux et bien d’autre. Il existe également des sacs à dos lumineux. Vous aurez l’embarras du choix.

Lampe frontale

La lampe frontale est un indispensable de vos sorties nocturnes. Assurez-vous, avant tout départ, que celle-ci est suffisamment chargée et ne vous fera pas défaut à la moitié du parcours. Elle vous sera très utile sur les routes peu ou mal éclairées et aussi pour signaler votre position, toujours en mouvement.

Afin de vous maintenir au chaud et d’allier visibilité à ce confort, de nombreux gants et bonnets ont été développés pour la course à pied de nuit. Chaud, respirants, lumineux et/ou réfléchissants, il ne vous reste plus qu’à choisir les vôtres.


En résumé

Courir la nuit demande simplement une organisation et une vigilance plus accrue que de courir en plein jour. Les bienfaits sont très nombreux, l’ambiance est différente voir magique, l’impression que la nuit nous appartient. L’atmosphère nocturne apporte sérénité et intimité aux entraînements. De plus, la visibilité étant diminuée, nous avons l’impression de courir plus vite, aux aguets et les sens en éveil. C’est une sensation très agréable.

0 Shares