Coaching RS à votre service : un 1er 11 km dans 5 semaines

10 octobre 2013

20 kilomètres de Paris … Aux sensations !

10 octobre 2013

Courons du court !

10 octobre 2013
empty image
empty image

Short distance

L’autre jour, j’ai pris une décision. [Hein ça en jette ? Gros suspense ou quoi ?]

Après avoir testé les principaux formats phares de course sur route, j’ai décidé de me consacrer aux distances courtes. ET BIM.

Here is the plan

L’idée, c’est de booster un peu ma VMA pour ENSUITE m’améliorer sur du plus long, faire un marathon en 3h00, devenir championne du monde de semi, susciter l’envie et le respect, ridiculiser les Kényanes, etc. etc. Oui parce qu’à force de m’éparpiller dans les distances, je crains que ma progression soit moins «  » »intéressante » » » (notons le triple guillemet).

Donc, après les 20 kms de Paris, qui auront lieu dimanche, je ne courrai plus de course au delà de 10 km. Bon, excepté les 11 kms des Foulées de la Presse de la Manche, mais vous m’accorderez bien un petit kilomètre superflu isn’t it ?

La question est : « jusqu’à quand » ? Déjà, j’ai marathon en 2015 avec Quentin donc bon, va falloir que je me magne, quoi qu’il en soit. Dans un premier temps, l’objectif est d’atteindre le sub 45′ sur 10. En fonction du temps que ça prend, je verrai si je réajuste ma « stratégie » (oh les mots pompeux).

Et puis je vais m’intéresser aux distances mega courtes. Vive le 5 kms. J’en ai jamais fait !

BREF. Voilà. En espérant que je ne change pas d’avis d’ici 3 semaines ahahah.

54 comments

  1. C’est probablement un bon choix.
    Comme on dit dans le stades, Bon en 1500 -> Bon en 3000 -> Bon en 5000 -> Bon en 10000 -> Bon sur marathon. Il semble difficile à un certain stade de progresser sans aller se faire mal (très mal) sur courte distance. Courage donc, vive les cross et autres joyeusetés 🙂

    1. Justement, ce qui a nourri ma « réflexion », c’est aussi un échange avec une lectrice qui s’entraîne en club et qui a progressé de manière fulgurante ! Elle a commencé par réduire les distances pour être meilleure sur du plus long. Bon, j’irai pas jusqu’au 800 m, ça fait trop mal ^^ ! Mais j’ai un peu copié l’idée quoi 😉

  2. Le court, c’est carrément plus funky. Ça fait mal mais ça dure pas trop longtemps. Tu ressors avec l’impression d’être « ramonée de l’intérieur » ^^ et ça défoule. Alors amuse-toi bien et à l’attaque du sub 45 !

    1. Ahah, le sub 40′ me semble encore être un doux rêve inatteignable, mais un jour, peut-être … ? Je sais pas s’il faut avoir des qualités naturelles pour descendre sous les 40 ? … On en reparle dans quelques années ^^ !

  3. Belle motivation pour aller chercher du 4’30″/km. Moi j’ai toujours été une limace, c’est pour ça que j’ai toujours préféré du semi, en ajoutant plutôt un peu d’endurance. Au vu de ton 9,4 km et de ta motiv’ sur les séances de fractionné, tu devrais pouvoir atteindre l’objectif dans peu de temps !

    « J’ai marathon », j’aime beaucoup, ça fait un peu « non je peux pas, j’ai poney » ! 😉
    Je vais suivre ta prise de vitesse de près en tout cas 😉

    1. Bah tu sais, je pourrais dire que j’ai toujours été une limace aussi ! Si tu m’avais vue faire du 100m sur les pistes d’athlé … J’ai jamais été brillante, au contraire. Mais justement, il faut travailler ses lacunes pour qu’elles n’en soient plus, non ? J’ai l’impression qu’il faut en passer par là. T’imagines, peut-être un jour je ferai un 10 bornes à 14km/h ? Ce serait troooop bien ! Comment tu dois avoir l’impression de FONCER ! Bref, là je rêve ^^ !

      1. A ta lecture, j’ai une pensée émue pour le bonhomme dans le bureau d’à côté de moi qui à FONCE à 14 km/h pendant le SEMI du Run in Lyon… Il faut effectivement passer par la, je vais certainement m’y atteler aussi 🙂

  4. J’adore !!! Même réflexion depuis ma blessure !! Moi aussi je vais me consacré à des distances plus courtes pour essayer d’améliorer ma VMA. Je vais suivre ton blog de très près !^^

    En tout cas bon courage !!! Déjà tu as un très très bel objectif (45′ sur 10km), impressionnant ! Je n’en suis pas encore là, alors j’admire !! Un peu une keyniane déjà vu de ceux qui mettent plus de 50′ 🙂 lol

    Bises

    1. Ahaha, mais c’est clair que les chronos sont vraiment une question de point de vue ! Y’a pas si longtemps, rien que passer sous les 50′ était de la science-fiction pour moi. Bon et puis on avance petit à petit et hop, on en vient à se dire « sous les 45′, pourquoi pas ? ».
      Oui, j’ai vu que tu étais blessée ma pauvre. Allons donc vers un peu de court et de vitesse ! En plus, c’est parfait pour passer l’hiver, les séances sont forcément moins longues donc plus faciles à caler le soir dans le froid et la nuit 🙂

  5. Hello,
    Je viens également de passer aux distances plus courtes mais pas pour les mêmes raisons.
    Ce que je recherche, c’est la résistance à la douleur. Travailler le mental pour ne pas ralentir sur les longue distance quand la douleur fait son apparition.
    Je n’avais pas pensé que je pourrai en profiter pour améliorer ma VMA.
    Je suivrai ton expérience de très près.
    A+,
    Mystinguett

  6. Je trouve que tu prends une très bonne décision. T’as une marge de progression énorme et tu vas perdre du temps si tu t’éparpilles. Mieux vaut raccourcir maintenant parce que si tu enchaînes trop semi et marathon, tu vas perdre de la puissance.
    Et ne te pose pas de question, tu rallonges quand tu le sens.
    Du moment que tu ne nous annonces pas que t’arrêtes la course pour te lancer dans les osselets acrobatiques.

    1. Bon, justement, puisque tu en parles, je voulais te dire que j’envisage une carrière dans le Twirling Bâton. Comme t’as l’air de t’y connaître, j’aimerais te poser quelques questions sur le sujet.
      En tout cas, merci de m’encourager dans cette voie, j’espère que ça portera ses fruits !

  7. Une bonne stratégie que d’attaquer sur des petites distances, bon courage pour tes objectifs, tu vas y arriver avec de l’entrainement et de la motivation !
    Et je ne ferai pas partie du groupe vu que mon objectif à moi c’est d’augmenter les distances ahah :p
    Enfin, essayer le 5km ça va te changer si tu en as jamais fais. C’es court mais intense !

    1. Héhé on verra si la stratégie est bonne ! A vrai dire, j’ai déjà fait deux 6 km. Je me souviens bien que c’était dur … Mais c’était il y a un bout de temps. A l’inverse, bon courage dans le rallongement des distances et bisous aux caribous 😉

  8. Ah ben j’croyais avoir eu un scoop !! Mais j’étais pas encore allée faire un tour par ici…
    Ton raisonnement se tient et puis le plus important est de se fixer des objectifs sans s’éparpiller. Donc, GO FOR IT ! J’ai jamais tenté un 5 km (je pensais : « une course de 5 km ? … pourquoi j’irais faire une course pour une si petite distance ? ») mais j’aimerais essayer pour voir. Nan parce que, autant à partir d’un semi-marathon, tu as une « stratégie » de course, autant pour un 5 km, la stratégie est toute trouvée à mon sens : tu cours à fond et à un moment donné ça s’arrête (si si !).
    Par contre, je voulais noter qu’un 10 km, c’est quand même une distance « entre les 2 » à mon sens. Trop courte pour vraiment avoir une stratégie élaborée, mais trop longue pour courir sans se poser de questions. Moi je trouve que c’est quand même une distance pas évidente-évidente à gérer. Y’a que moi qui pense ça ou bien ?

    1. Ecoute, je suis un peu dans le même dilemme. A la fois, tu peux pas non plus partir trop lentement parce que t’as pas vraiment le temps de te rattraper … Mais en même temps, y’a quand même suffisamment de distance pour te griller si tu as fait la fofolle au départ ! Donc, pas simple en effet. D’ailleurs, j’ai pas trop de « stratégie » sur 10 km à part essayer de me mettre à allure cible.
      Mais justement, j’ai trop envie de faire un 5 km là ! Ça doit faire trooooop mal par contre ! Bref, on verra si je suis une flèche d’ici 6 mois ^^ !

  9. Mais voilà qui aurait dû être MA réflexion ! d’ailleurs, je la fais mienne, c’est décidé.
    Moi qui vous suit vous et votre team de runneur sur tweeter. On a partager 1 fois après votre marathon, je suis Joséphine sur tw.
    Vous me faites rire, je « partage » vos courses, parfois réellement d’ailleurs comme ce we à Lyon.
    Je suis plus âgée que vous et j’ai commencé à courir très tard (crise des 40 ans ?) et j’ai voulu tout faire (semi avant les 10 km et m^me 2 marathons), trop vite, et toute seule. Résultats de grands bonheurs et d’immenses déceptions, frustrations.
    Alors oui, merci Running Sucks (je n’ose vous appeler Emmanuelle) c’est vous qui avez raison, je vais courir des 10 km et retrouver les sensations de plaisir, me dépasser, chercher un chrono.
    Je me permettrais sans doute encore quelques intrusions sur votre blog ou sur twitter, merci de partager vos conseils, vos idées, vos émotions…

    Je vous souhaite une excellente course ce dimanche, et de nombreux records sur les prochains 10 km
    Joséphine

    1. Bonjour Joséphine et merci pour votre « intrusion » qui n’en est pas une ! Je me souviens très bien des quelques échanges que nous avons eu sur Twitter et ça m’a toujours fait plaisir.
      Je crois que quand on commence la course à pied, qui plus est quand on fait ça seul(e), on a souvent envie d’explorer toute la palette. Faire un marathon à 25 ans n’était sans doute pas le truc le plus judicieux point de vue « performance » mais j’avais envie de savoir pour ensuite choisir vers quoi j’allais aller ! Maintenant que je sais, je me sens prête pour essayer de progresser. Je suis lucide, je sais que je ne serai jamais une championne … Mais j’espère avancer un peu 🙂
      Je suis ravie si ça vous inspire et vous souhaite bonne chance dans la quête du chrono ! Aussi, vous pouvez complètement oser m’appeler par mon prénom, pas mon surnom, me tutoyer … Aucun souci !

      A très bientôt 🙂

  10. J’adore! Les courtes distances c’est le pied! Bin en même temps je ne connais que ça… Jamais fait plus de 10km en compétition!
    Entrainement ludique et intensif au programme! Et puis c’est bien de varier un peu pour rester motivé! 😉

    1. Héhé, je trouve que toutes les distances ont leur charme mais que le plus logique est d’aller du court au long ! Je sens que ça va piquer ! Bon après, si ça me saoule, j’hésiterai pas à re-varier, l’important reste de s’amuser 🙂

    1. Je penche de ton côté. J’ai 1 an1/2 de running à 42 ans. J’ai fait 3 10km puis1 semi. Après mon semi, j’ai fait 3 autres 10km. Et lors de la reprise d’un plan 10km, j’avais eu la nette impression d’avoir baissé en vitesse de base.
      Je fais le semi de bois guillaume bientôt. Ensuite, je ne ferais que du travail de 10km ou vma pendant l’hiver pour regagner en vitesse.
      En Juin 2014, je me lancerai ds mon 1er marathon (Caen) en espérant 4h15.
      Thibault

      1. Aaaaah un Normaaaaannnd !
        L’hiver, c’est quand même une invitation à bosser la vitesse. Avec les jours qui raccourcissent et le temps pourri, on ne boude pas les séances brèves mais intenses.
        Le marathon de Caen … Je sais pas si tu sais, c’est celui que j’ai fait en juin dernier. Je raconte tout ici, les entraînements (objectif 4h15 aussi), le parcours, la course, etc. C’est un peu tôt mais je te souhaite bon courage pour ta prépa et ça me ferait plaisir d’échanger si tu as besoin d’info ou de retour sur la course.
        Sinon, je serai à Bois-Guillaume aussi mais sur le 10 km !
        A bientôt ! 🙂

  11. Salut,
    Ta façon de voir les choses, est une méthode qui à l’air de faire des résultats (enfin c’est ce que j’ai pu lire sur 2 ou 3 sites).
    Mais vu le résultat, très surprenant à tes yeux, sur le 20km de Paris, te sens tu toujours aussi certaine de ton envie de changement de « stratégie » ?

    1. Héhé, c’est sûr que les 20 kms de Paris ont été encourageants à mort pour les distances plus longues … Mais je ne vais pas dévier, pas encore. D’abord développer de la vitesse, être « à l’aise » à 13, voire un peu plus. Ensuite seulement je rallongerai 🙂
      Après, si ça m’emmerde de faire du 10, j’irai voir ailleurs, clairement. Il faut que le plaisir reste 🙂

  12. Perso je ne suis pas d’accord ! Plus c’est long… plus c’est bon ! voilà c’est dit ! C’était mon coup de gueule « lecture de blog » de la soirée. Running sucks vraiment quand je lis ça 🙂 (humour pourri inside)

    1. Et merde, je comptais sur toi pour me dire encore une fois que j’étais trop l’underground du running : c’est la mode du trail, je prône le bitume, on ne parle que d’ultra, je me consacre aux distances courtes … Bon, tant pis, j’aurai essayé 😉 (humour pourri inside back yeah)

Leave a comment