En 2014, soyons ambitieux !

27 janvier 2014

Bienvenue sur mon nouveau blog !

27 janvier 2014

Du granit, du vent et des vagues : welcome in Aberdeen !

27 janvier 2014
empty image
empty image

Beach -amelioree-

A peine débarquée ici à Aberdeen, ville côtière du Nord-Est de l’Ecosse vivant essentiellement de l’industrie pétrolière, je suis allée affronter la pluie et le vent pour découvrir les environs en courant. Bienveillante, l’Ecosse m’a accordé quelques minutes de répit météorologique pour me permettre de l’apprécier à sa juste mesure.

Aberdeen, c’est d’abord une atmosphère tout à fait particulière. Les constructions en granit rendent l’ensemble très gris, les bâtiments, soigneusement rangés et érigés très haut, impressionnent par leur majesté, comme de vieilles dames élégantes bien qu’un peu froides.

La sympathie des quelques écossais avec lesquels j’ai pu échanger quelques mots ont contrasté ce décor de polar. Reste que j’ai encore des progrès à faire pour les comprendre. Mon anglais scolaire est encore un peu poussiéreux et on m’a répété à l’envi que leur accent était très particulier.

Je pars avec l’idée de rejoindre la côte. Ce matin, j’ai été réveillée par le cri des mouettes, ce qui ne manque pas de me rappeler mon Cherbourg natal. Je descends d’abord Union Street, longue artère très animée de la ville où se concentrent de nombreux pubs et commerces. Quelques centaines de mètre plus loin, je repère un drôle d’endroit. Derrière de grandes colonnes de granit se cachent une Eglise, un petit parc et … Ce qui semble être un ancien cimetière. Ambiance teintée de mystère, c’est assez surprenant et inquiétant pour que je prenne une petite photo en pensant à Nolwenn, qui devrait être séduite par cette étrange carte postale.

aberdeen parc-cimetiere

Une Eglise ? Un parc ? Un cimetière ? Tout ça à la fois !

Je finis par débouler sur une petite place pavée. Au milieu, ce que j’interprète comme un vieux kiosque à musique.

Aberdeen la grise

« The Grey City »

Je continue mon chemin, me perds un peu puis finis par rejoindre la plage. L’eau est déchaînée, ça bouillonne, ça gronde et ça remue sévère. Le vent est fort depuis plusieurs jours, je pars le vent dans le dos en pleurant d’avance sur un retour qui s’annonce laborieux. Quelques écossais(es) font leur footing comme si de rien était, les visages rougis par les conditions. Le vent bourdonne dans mes oreilles et les bateaux du pétrole ferment l’horizon. Par endroits, le sable a entièrement recouvert la langue de bitume sur laquelle je cours. C’est bon pour les articulations, ah !
L’impression de grandeur et d’espace offert par ce paysage est particulièrement agréable.

Les bateaux, au large

Les bateaux, au large

Au bout de 5 km, j’aperçois le bout de la promenade. Une jeune femme fait demi-tour. Je grimpe sur un petit tas de sable et entrevoit le début de la côté sauvage.

Après la ville, le début de la côte naturelle ...

Après la ville, le début de la côte naturelle …

Il est temps d’affronter le vent de face. Je ne démords pas. Et puis, j’aperçois un escadron de bébés-mouettes qui jouent à faire trempette dans l’eau. J’essaie de les prendre en photo et manque de me faire attraper par une vague que j’imagine glaciale.

Les bébés mouettes !

Les bébés mouettes !

Je rentre chez moi par le même chemin, slalomant entre les gens qui se massent plus nombreux sur les larges trottoirs. Une première sortie qui donne envie d’en découvrir plus, une ambiance vraiment spéciale qui me plaît bien, bref … L’Ecosse m’intrigue.

32 comments

  1. é__è C’est beau!
    Nouveau terrain de jeu, le plaisir de la découverte (et de se perdre dans la ville?) 😀
    C’est vrai que c’est étrangement gris, pis la météo va avec. 😀
    T’iras visiter des endroits montagneux aussi? Et des parcs zoologiques? (Comment ça « j’en demande beaucoup »?)

    Ci-joint mon adresse postale pour si tu me trouves un Écossais (convenable) (c’pas grave si parle pas la france). 😀

    1. Nolwenn, je tiens à te dire que je n’ai pas encore vu le soleil ici ! Pourtant, le granit doit être très joli avec un peu plus de lumière ! Y’a pas tant de barbu que ça ici … Par contre, le sac Millet et les shoes type trail sont plutôt courantes.
      Je vais aller arpenter les coins plus sauvages pour voir si je te trouve pas un ermite ou quelque chose comme ça ! Je te l’envoie par Chronopost ok ?!

    1. J’ai hâte de voir l’Ecosse sous le soleil et d’aller faire des rando-courses dans les Highlands ! Mais c’est sur que c’est super mystique. Je suis dans le coin où y’a genre pleeeein de châteaux et tout. Bref … Y’a plein de choses à découvrir !

  2. Super ! C’est motivant de découvrir de nouveaux endroits en courant. C’est gris. C’est rude. C’est tourné vers la Nature. C’est ce qui fait le charme de l’Ecosse. Enfin, c’est la vision que j’en ai car je n’y suis jamais allée ! C’est super excitant de découvrir tout ça avec l’horizon en ligne de mire 🙂

    (Si ça peut te rassurer, je suis passée par l’Angleterre et le Luxembourg avant d’atterrir en Californie… ce qui compte, c’est l’expérience qu’on en retire :-))

    1. Tu sais que du coup, j’ai dévoré ton blog « voyages » pour lire comment tu faisais pour t’adapter et tout. Ma difficulté est l’anglais. Enfin, je me démerde mais je ne suis pas « confortable » alors j’ai l’impression que je ne pourrai pas trouver de travail ! Enfin, je suis un peu angoissée comme fille ^^ ! Toi, tu parlais déjà anglais quand tu es partie la 1ère fois !?

      1. Tiens, tiens, angoissée ? … ça me rappelle quelqu’un… tu crois que c’est propre aux filles nées un 12 Janvier 😉
        Je vais t’écrire un petit mail pour ne pas te faire un roman dans les commentaires 🙂

  3. Jolies cartes postales de la mer du Nord. Janvier c’est sympa pour les photos, pas forcément pour la course à pied. Étant donnée la latitude les journées doivent être très courtes à cette époque de l’année.
    Il y a une majorité de commentaires de filles sur ton billet, je crois que les mecs seraient plus enthousiasmés par une présentation des pubs, de la bière et du whisky (order a ‘dram’, not a ‘whisky’) 🙂

    1. Ça va la longueur des journée, je m’attendais à pire ! Il fait jour un peu après 8h et la nuit tombe vers 17h30 ! Bientôt, on aura des journées super longues 🙂 !
      Ahah of course le whisky mais il faut que je trouve un lien avec la CAP isn’t it ? Un peu de cohérence que diable … Mais je sens que le lien ne va pas être facile à trouver …

    1. Ahah, j’avais l’air trop bête sur la plage à vouloir à tout prix prendre en photo mes bébés mouettes ! Sans compter qu’évidemment, plus j’approchais, plus elles fuyaient ! Bref, rien que pour le cri bizarre, j’ai bien fait ^^

      1. T’es bien une fille… OK !
        Exemple N°1 : Oh là là, j’ai bien couru. Pfiouuuu. Je bois beaucoup d’eau. Oh là là je vais aider à l’élimination. Oh mais que vois je pour m’aider ??? Oh la jolie bière que voilà. Et BAM Tu balances la bière que tu as bu et qui es trop merveilleuse et que les copains seront dingues fous de pas connaitre.
        Exemple N°2 : Oh là là J’ai bu un whisky hier. Oh là là je vais grossir. ET bam tu balances la sortie de la mort qui va te faire maigrir.
        Tu vois ? ALLLLLEEEEEEZZZZZ S’te plait !!!!! Dis Tu nous montres ?

    1. Oui ! Et il y a aussi de chouettes parcs et une ancienne ligne de chemin de fer qui est suuuuper longue, sur laquelle on peut courir (et éviter le vent du bord de mer, plus sympa pour les fractionnés). Pour qui aime le bitume, Aberdeen est runner-friendly !

Leave a comment