22K de Cantal au Trail des 6 Burons !

25 septembre 2015

J’ai presque fait une course de vélo

25 septembre 2015

Prépa Marathon de Venise : l’art du réajustement perpétuel

25 septembre 2015
La conquerante rando velo bois guillaume

Evidemment, il y avait la théorie. Idéale, limpide, simple. Bon, et puis il y a eu la pratique. Faite de rattrapages, d’adaptations, et de détours. Aujourd’hui, mon plan de bataille pour le marathon de Venise est : on sauve les meubles. Petit point à J-30 (environ).

Ce qui a collé aux prévisions …

C’est un peu flippant de partir en roue libre. Sans mon plan millimétré et mes petites séances parfaitement calibrées que je me rassure à cocher proprement sur mon carnet d’entraînement. Sans même réussir à suivre mes propres recommandations.

Mais hé, la vie quoi. Je manque réellement de temps et d’énergie pour courir autant que je le devrais. J’ai une bonne excuse : un nouveau job. S’cusez moi du peu.

Bref, commençons par le positif : j’ai fait toutes mes sorties longues. Parfois le mardi à la place du dimanche, mais j’ai fait le taf : de 18 à 24 K pour le moment.

Ma petite astuce « colle toi du volume dans les mollets » : faire un 1er footing la veille de la SL, histoire de faire plus de 30K sur deux jours. C’est comme ça que je me suis retrouvée à digérer ma truffade en baskets la veille des 6 burons ; ou à courir à vive allure avec mes voisins (34′ et 37′ sur 10K, s’vouplaît) sur les quais da Rouen un samedi soir. Une vie bizarre, ces coureurs à pied.

… Et le reste.

Maintenant, le moins cool.

Fractionnés ? Quand j’ai le temps. Volume ? Entre 20 et 50K par semaine, de manière totalement irrégulière. En moyenne, je dois plutôt tourner autour de 30K. C’est un peu juste. Moi pour qui la régularité est le maître mot de la progression en course à pied … Bon, sans commentaire. HEIN.

Niveau vélo, vous imaginez que si je manque de temps pour courir … J’en ai encore moins pour pédaler autant que je l’aimerais. On note tout de même une petite semaine de vélotaf. Ca se prend.

D’ailleurs, ça me manque de chevaucher mon sémillant Bianchi sauvage. Si bien que j’envisage une petite cyclotouriste ce week-end …

Pour faire court, pour cet entraînement au marathon de Venise 2015 :

  • Manque de volume,
  • Manque de qualité,
  • MAIS, toujours autant envie de profiter de cette belle course.

Ma seule crainte est de ne pas être suffisamment entraînée pour profiter de la Piazza San Marco dignement. Inutile que de préciser que le chrono … Hein … On s’en fout royal.

Allez, bon week-end !

19 comments

  1. En te lisant, je me dis que tu te souviens pourquoi tu as appelé ton blog Runningsucks 😉
    Mais il reste encore 1 mois avant l’épreuve. Allez courage, pour t’entrainer et faire en sorte que tu prennes un max de plaisir sur ce marathon

    1. Meuh noooon, c’est bien la course à pied ! Mais bon bon, j’ai décidé d’adapter mon loisir à ma vie, pas l’inverse, c’est un choix comme un autre 🙂
      Merci pour ton petit mot !

  2. Je trouve ça chaud d’avoir le temps de faire du vélo, et je compense pas mal avec le vélotaf me disant une c’est toujours ca de gagner. Avoir le cœur qui va un peu vite 40 minutes par jour, c’est déjà bien.
    Mais des que t’as envie de faire du volume, ca te prend le temps de 2 SL de course à pied.

    1. Oui, grave, c’est hyper chronophage. Après, moi je prends vraiment ça comme un outil sportif en plus dans ma malette … Sans pour autant ambitionner quoi que ce soit dans le domaine. Le vélotaf m’a quand même collé 80K sur la semaine, c’est pas négligeable. Et puis les grandes sorties en vélo de route, c’est quand on a envie … Et qu’on a le temps !

  3. C’est pas si mal finalement vu le contexte. (changer de job pendant une prépa marathon aussi. Quelle idée ! C’est un coup à faire gondoler le plan ça !)

    Et te commencer doucement le vélotaf c’est bien aussi parce que ça peut vite faire un bon petit volume sans que tu le notes et au final te faire accumuler un peu de fatigue cachée…

    Bon marathon !

    1. Oui je crois que tu as raison, mine de rien, la petite heure de vélo quotidienne, ça a l’air de rien mais ça participe à la fatigue globale (quand tu ajoutes ça au stress d’une prise de poste … Coucou le week-end « bonjour-je-suis-une-larve » pour récupérer).
      Huhuhu « gondoler », bravo le jeu de mot ! Merci Julien 🙂

  4. Mis à part la seconde semaine de Septembre, ça va ! Le vélo ajoute du volume cardio, donc ça fait quand même largement le taf pour une prépa pas trop orientée perf. Fais encore deux semaines correctes, et tu seras prête. J’imagine que c’est compliqué avec le nouveau taf. Donc c’est pas mal franchement ! (comme je suis gentil aujourd’hui !)

  5. Je lis ton billet juste au moment où je me rends compte que ce sera difficile pour moi d’être ambitieux pour mon prochain marathon qui arrive bien trop vite. Et je cogite sur ta conclusion : « on s’en fout royal ». J’arrive pas à envisager ça. Essayer et si ça marche pas, le courir en mode SL. En dehors du fait que je serai dans un endroit pas des plus sexy, j’ai peur d’être en souffrance sur ce mode. Pfff. Faut que je cogite encore pour voir si « s’en foutre royal » peut être une perspective envisageable quand même…

    1. Je comprends bien ton dilemme. C’est facile pour moi d’oublier le chrono parce que courir là, à Venise, est un évènement et une découverte en soi. Tu peux pas changer ta destination ? Ou courir pour autre chose ? Une cause ? Un pote ? En meneur d’allure (même sauvage) ? C’est où ton prochain marathon ?

      1. Normalement, c’était Reims ou Amiens… C’est presque Venise, non ? De toute façon je me suis cassé la figure dimanche et je vais surement devoir laisser tomber. Mais en tout cas je suivrai tes exploits avec plaisir.

  6. Dans tous les cas, il faut que ça reste un plaisir, même dans la prépa. Et puis, on attend avec impatience le compte-rendu, quelque soit le chrono !
    Je suis dans le même dilemme mais avec quelques mois, donc dans ma tête, c’est encore le mode « je suis laaaaaarge » 😀
    Mais bon, s’agirait pas de se laisser aller… Je vais ptete aller courir moi…

  7. J’arrive sur ton blog…..oui parce que moi aussi, je crois que je suis lentement mais surement en train de saoules mes amis et surtout mes enfants avec mon obsession de la course à pied. Enfin là, j’avais une excuse puisque je viens tout juste de boucler mon premier semi….mais il s’est tellement bien passé que je rêve d’un 2e (pardon les enfants!)
    enfin je m’égare, tout ça pour dire que mon homme a fait le marathon de Venise il y a 5 ans maintenant et que j’étais là en supportrice et c’est vraiment magique surtout la fin car on te mets des passerelles spécialement pour toi pour que tu puisse franchir le Gran Canale. Et j’étais place San mArco pour les voir passer et l’ambiance est géniale et le public ne te laissera pas flancher!!

    1. Hello Séverine ! Ah je comprends très bien le petit côté obsessionnel passionné … Je ne peux que te suggérer d’ouvrir un blog ^^ ! Merci pour le retour sur Venise, j’avoue que ça me fait rêver … Même si je crains de ne pas être suffisamment entraîner pour en profiter réellement. On verra, ça va venir TRES vite maintenant !

  8. Bon à chaque fois qu’on se prépare on en est tous un peu là, faut pas se faire de bile. Je suis certain que ça va aller au final.
    A ce propos, j’ai une question : le vélo c’est obligatoire pour la préparation au marathon ? et pour un semi ? (je fais que des 10k trails pour le moment)

Leave a comment