Semi-marathon de Lille, me voilà !

2 septembre 2013

La limite et ses variations

2 septembre 2013

Semi-marathon de Lille, « c’est dans la tête » qu’ils disaient …

2 septembre 2013
empty image
empty image

semi LilleÇa faisait longtemps que je l’attendais, ce semi ! En ce samedi matin où règne l’ambiance agitée d’une grande fête qui peaufine ses derniers préparatifs, point d’angoisse ou de stress pré-course, je suis excitée comme une gamine qui revoit ses copains/copines à la rentrée des classes.

On s’échauffe … Un peu

En guise d’échauffement, 20 bonnes minutes de marche pour rallier la ligne de départ, accompagnée de The-Boy à moitié endormi et a jeun (il ne s’élancera qu’à 11h sur le 10 km) et de ma copine ch’timi, au départ de son 2ème semi-marathon avec un entraînement plus que light dans les jambes.

La Team Jeunes au départ

La Team Jeunes au départ

Quelques coups de fil et nous rejoignons une petite troupe de coureurs dont les visages ne me sont pas inconnus. Il y a Johan et Carole bien sûr, mais aussi Stéphane, Clément, Mathieu, Bernard et Laurie (oui, le runner-connecté est sur-représenté dans le Nord !). Les bons élèves vont s’échauffer tandis que la Team Jeunes se contente de se caler tranquillement au départ en commentant le casque audio supra léger de Carole et en se prenant en photo (rah, cette génération Y !). C’est la 1ère fois que je prends un départ en mode « groupés » et je trouve ça vraiment chouette !

Le départ

Ça bouchonne un peu, je trouve difficilement mon rythme. J’évite de trop monter sur les trottoirs ou d’accélérer pour ne pas me fatiguer inutilement … Mais il faut bien avancer et avec des SAS qui s’arrêtent à « moins de 1h40 », il y a du monde à doubler !

Dans les premiers kilomètres, je ne sais pas sur quel pied danser. J’ai très vite chaud et soif. Je me sens plutôt pas mal mais j’ai un doute sur ma capacité à tenir le rythme. Le spectre du semi de Rouen me hante alors je ne m’emballe pas. Je manque de rater le 1er ravitaillement (ce qui aurait été dévastateur vu mon besoin urgent d’hydratation). Heureusement, un gars crie « y’a un ravito ! ». Ok, donc c’est ce truc où tout le monde se masse dans une joyeuse pagaille ? C’est bien la 1ère fois que je peine autant à atteindre un verre d’eau … Et que je dois autant ralentir (voire quasi marcher) pour boire. Heureusement, les gobelets sont hauts, on peut les garder sur quelques centaines de mètre. Après analyse, les ravitos m’ont fait perdre pas mal de temps (au 5ème, 11ème … Et, 15ème ? J’suis perdue dans les kilomètres). Va falloir être plus stratégique aux 20 km de Paris, la petite Normande n’est pas encore à l’aise dans les courses de masse.

Aïe

Aux 14/15èmes, je commence à craindre sérieusement le coup de bambou. Ça devient (déjà) dur, l’énergie n’est pas là, je peine à tenir le rythme. Un gel au caramel et ça repart (ou presque). Mon mental et mes sensation sont très fluctuants mais depuis le début, je ne suis pas vraiment dedans et je ne fais que penser à une fin difficile. Pas trop la positive attitude quoi. Alors, j’essaie de me focaliser sur les filles devant moi. Je garde une grande nana avec un short bleu en ligne de mire.

Aaaaaïe

Au 17ème, je rentre dans le dur mais je refuse de lâcher le morceau. J’ai pas fait 250 km pour rien quand même ? Je passe en mode mental-de-Viking. Je n’ai plus de jambes, plus de jus, plus rien … Mais je sais que je ne suis pas la seule. Ça commence à ralentir sérieusement autour de moi et malgré mon état peu vaillant, je commence à doubler un peu alors que nous passons autour de la citadelle. Ça me booste et me tire une énergie de je ne sais où. Allez, je tente le coup de poker et continue l’accélération.

Alors que nous sommes à nouveau dans le cœur de Lille, j’entends une fille crier « Alleeez Running Sucks !!! ». Surprise et ne sachant d’où ça vient, je me retourne et fais un espèce de geste qui se voulait enthousiaste et reconnaissant. C’était Running Mob du blog « Aujourd’hui Tortue, demain gazelle ! » et je la remercie encore une fois car ça m’a fait chaud au cœur, surtout dans ce moment où j’ai sincèrement pensé ne plus jamais faire de course à pied de toute ma vie.

A la fin du 19ème kilomètre (je crois ? Plus très lucide …), je vois une petite brunette en train de marcher. J’arrive en trombe derrière en lui criant « allez Carooole, on finit ensemble » (un peu agressive la fille). J’imagine déjà le CR-émotion : l’arrivée main dans la main de Running Sucks et Love, Life, Running (au ralenti et avec « We are the champions » en fond sonore, image mentale assez récurrente chez moi). Au lieu de ça, ma nouvelle partenaire de galère me dit « si je vomis à l’arrivée, tu me tiens les cheveux ? ». Glamour !

Il reste 1,5 km, les plus longs 1,5 km de ma vie. Je vous épargne les longues minutes de souffrance qui me feraient presque regretter l’ascension du Puy Mary, le visage tordu de douleur et le cœur à fond la caisse. Un oeil au chrono, les 1h50 sont hors d’atteinte mais je me bats pour passer nettement sous les 1h52. Une dernière accélération et je passe enfin cette p***** de ligne d’arrivée en 1h51’23 ». Oui, tu as bien lu : tout ça pour 37 malheureuses petites secondes de record !

Je chancelle un peu et vois même quelques étoiles. C’est ce qu’on appelle « se dépouiller » sur une course, clairement. Boire. S’asseoir. Avoir des crampes. Boire. Stéphane est à l’arrivée (ça fait 20 min qu’il est arrivé, il est frais comme tout), ça fait plaisir de voir un visage familier. Quelques minutes plus tard, Carole débarque. Nous attendons le reste de la troupe en refaisant (déjà) la course. Le debriefing se poursuivra autour d’une bière où nous serons rejoint par le seul, l’unique, Daddy The Beat himself !

Sérieux, c'est pas la nana qu'on voit partout dans les magazines de running ? Elle nous fait même la bière de récup !

Sérieux, c’est pas la nana qu’on voit partout dans les magazines de running ? Elle nous fait même la bière de récup !

Et puis, un peu plus tard dans la soirée, on partagera un verre avec Carole et Johan puis une traditionnelle moule-frites avec les autres. La convivialité n’était peut-être pas chez les supporters mais elle l’était assurément chez les runners du grand Nord !

Le bilan

Finalement, je ne suis pas mécontente. Je confirme un chrono plus que je ne l’améliore, mais je le fais sans entraînement spécifique. Je me dis que  je peux m’appuyer sur cette base assez solidement, reste à travailler un peu plus sérieusement pour passer sous les 1h50.

Au niveau de la gestion de la course, elle n’est pas si catastrophique. Je me demande si je ne fais pas un léger negative split. Par contre, contrairement à Valognes, je finis vraiment dans la douleur, au mental, clairement. Mais après le craquage psychologique du marathon, je suis contente de voir que je suis toujours un peu têtue…

Alors voilà. Pour le semi-marathon de Lille, j’ai fait 250 km pour 37 secondes mais surtout, pour de très bons moments de partage en bonne compagnie. Merci à tous pour ce très bon week-end !

Vous en voulez encore ? (voix de manège)

Et les données Garmin, pour les puristes …

58 comments

  1. Bravo pour cette belle course, et encore respect pour avoir autant tenu en étant dans le dur, et en plus d’avoir pu accélérer sur le finish. Classe aussi d’avoir pu voir tout le petit monde du ch’nord et d’ailleurs, enfait c’est des vrais gens !

    37 secondes ou pas, tu as pété ton record, et comme tu dis sans entrainement spécifique. Donc quitte à te faire une bonne prépa semi, vas taper le 1h45 :p

    Bravo la miss !

    1. Le 1h45 est encore très ambitieux pour moi, je crois qu’il y a vraiment un gap entre 1h50 et 1h45 (surtout chez les filles). Mais bon, j’espère bien y venir … Et pourquoi pas, faire encore mieux (dans looooongtemps) ?!
      Ouiii les gens sont des vrais gens et ils sont aussi sympa IRL que sur le web. C’était vraiment LE point le plus positif de ce week-end, ça m’a vraiment fait super plaisir (et puis claquer la bise à Daddy quoi, j’suis sûre que tu en rêves) !
      J’avoue, quand j’ai osé regarder mon cardio au 5ème kilo et que j’ai vu « 190 bpm, 188 bpm de moyenne », j’ai un peu flippé. Du coup, j’ai arrêté de regarder ! J’dois avoir un FC Max vraiment vraiment élevée pour maintenir des fréquences si hautes pendant si longtemps … Sinon je décéderais, c’est évident ^^ !

  2. Super récit ! Un record même établit dans la douleur reste bon à prendre. Finalement l’objectif est atteint même si ce n’est que 37″ de moins. Mais le plus grand moment reste celui de la rencontre avec toute la bande. Nom de Zeus ça donne envie. Bravo en tout cas. Au prochain semi tu vas tout fracasser !!! 😉

    1. Yeah ! Comme je dis, je ne suis pas soulevée de bonheur mais je ne suis pas mécontente de ma course non plus. Disons que j’ai fait au mieux avec les moyens que j’avais ! Les rencontres c’était vraiment top oui, un jour, on se croisera aussi, hein Rod ?!

  3. Aaaaah enfin le CR (oui je sais j’ai pas eu à patienter longtemps)!
    Alors oui c’est bien l’insupportable Priscilla qui s’occupe de la bière de récup.

    Et franchement bravo pour le nouveau Record Perso -même s’il est à moins d’une minute de l’autre- parce que là quand même c’est sans entraînement spécifique et tout le toutim, donc même dans la douleur et au mental de viking, ça compte!
    Avec un entraînement pas trop mal foutu, et un semi avec des ravitos un peu moins bordélique tu passeras sous l’1h50 à l’aise, c’est certain! Bravo beauté suédoise au tempérament têtu!

    1. Ahah merci Nolwenn ! C’est surtout le mental qui me rend contente de moi, parce que j’aurais vraiment pu lâcher, d’autant plus que je savais pertinemment que je ne pouvais pas accrocher le 1h50. Faudra que je fasse la même au prochain marathon (sauf que ça dure plus longtemps, rah).

  4. D’abord, bravo pour ce nouveau record et ce beau récit. Un weeK-end (Je prononce bien?) 😉 sportif dans le Nord sans drache, sans neige, sans températures négatives.. avec en accompagnement de la bière, des moules et des frites : What Else? Bonne récupération et j’espère à très bientôt pour une nouvelle aventure sportive 😉

  5. Bravo pour ces 37″ de grapiller à la force de ton mental…. ça augure de bons chronos pour la suite ….
    bon et pour le pari ce n’est que parti remise 😉
    Et merci pour cette belle replique de carole… la connaissant je l’imagine très bien en train de te parler vomi et cheveux …ça m’a vallu un bon éclat de rire deriière mon ordi au bureau mouaaaaahhhhh
    good job Manue …si tu veux tenter un autre semi …y’a celui de bourges en octobre … je t’acceuille bien évidement et avec nolween on t’enguellera comme PAP 😀

    1. Je vais arrêter de parier avec toi, ça ne marche pas trop 😉 ! Enfin, du coup on voit quand même ma tête sur Twitter … Je me suis laissée prendre en photo avec Carole et Johan. Plus de pari la prochaine fois ^^ !
      Celui de Bourges, ça doit être plat ça, non ? Mais octobre est déjà trèèèès chargé pour moi, ça m’étonnerait que je puisse être dispo malheureusement … A charge de revanche ?!

      1. J’aurais été partante pour t’engueuler… sauf que je me vois plus faire comme avec mon chat: t’engueuler tout en te trouvant trop mignonne, du coup ça donnerait n’importe quoi… « Mais plus vite bordel!T’es trop mimi? Qui c’est qu’est trop mimichatonmignond’amour?C’est Running Sucks! »… Je crains un peu le résultat.

        Sinon je crois que j’aurais hésité à venir passer le cap d’1h50 avec toi. (mais du coup je verrais à la faire tomber au printemps cette vilaine barre)

      2. Aaaah j’aurais adoré! ça tombe le même jour que mon semi-marathon dans l’Indre (avec ses 242D+ de folie qui m’empêchent de penser à un objectif chrono valable)! …Va falloir qu’on se donne rendez-vous quand on passera sous la barre de l’1h45? -___-

  6. super CR, super chrono super ambiance! et aussi super phrase de Carole!
    j’ai bien pensé à vous là haut dans la montagne!
    Bon par contre va falloir qu’on aille lui dire un mot à Priscilla marre de la voir partout, qu’elle nous laisse au moins notre bière Nanméo!!

    1. Mais c’est claaaaair, comment elle se tape l’incruste ! On la voit pas encore en traileuse ? Ça ne saurait tarder !
      Carole a sorti la phrase épique oui ! Mais sur le moment, j’en chiais tellement que j’ai même pas rigolé, j’ai pris ça limite au sérieux. Et on avait oublié, on s’en est rappelé après, comme si c’était un lendemain de soirée ^^ !

  7. Tout d’abords bravo pour ton RP, c’est peu mais c’est beaucoup à la fois. Surtout vu les conditions, tu es allé le chercher au mental et c’est ça c’est un cap qui fait tomber les barrières.
    Continue comme cela et les 1h50 ne te résisteront pas longtemps. Voici pour ta course.
    A côté de cela, ravi d’avoir fait ta connaissance IRL ainsi qu’Anto (l’homme de l’ombre) même si cela a été très court, et sincèrement le T-shirt ça le fait grave !
    A bientôt 😉

    1. Mais ouiiii j’étais trop en mode Viking de la mort qui tue, je suis fière de ne rien avoir lâché ! Même si le chrono n’est pas foufou, pas de regret.
      Ravie aussi de t’avoir rencontré (et j’avoue, je suis contente de vous avoir présenté Anto, parce qu’il est toujours dans le coin quand il s’agit de course à pied 😉 ) ! Je ne serai pas sans revenir à Lille, j’aime vraiment cette ville … Et puis on pourra se croiser sur des courses parisiennes (ou Normandes, ma porte est ouverte !!) … Ce sera toujours avec plaisir !

  8. J’espère que tu as conscience de l’énorme marge de progression que tu as encore avec un mental comme le tien. Passe les étapes les unes après les autres et on en reparle dans 2 ans. Ce sera dingue. Je trouve que pour une jeune coureuse, t’es hyper douée.

    1. Oh merci ! J’espère que tu dis vrai … Enfin, je sais que je ne serai jamais une excellente coureuse mais j’aimerais pouvoir progresser jusqu’à des temps auxquels je n’ose même pas penser aujourd’hui. Enfin… On verra ! 🙂

  9. Alors là moi je dis bravo pour cette fin de course au mental. T’as tenu bon, tu t’es accrochée, t’as terminé ton semi et en plus t’as fait un record! Peu importe qu’il se compte en secondes, il est bien là!
    Où t’as trouvé la photo de la fille des magazines? Priscillia c’est son vrai prénom ou un pseudo que vous lui avez attribué?

    1. Merci Fanny ! Priscillia en train de boire une bière je l’ai trouvée en tapant un truc du style « bière de récup » dans Google Images … C’est le petit nom que Nolwenn (de « Fuyons ! ») lui a attribué, ça lui va bien non ?

      1. Faut rendre à César ce qui appartient à Pas après pas, parce qu’en fait c’est bien PAP qui a nommé Priscilla cette créature infernale. (Je trouve aussi que ça lui va pas mal!)

  10. Bravo pour ce nouveau RP même obtenu dans la douleur. Les conditions étaient difficiles mais tu as tenu bon. Ravi d’avoir fait ta connaissance autour d’une bonne binouze. Nous étions vraiment bien dans le Ch’Nord! Je te souhaite une bonne saison 2013-2014 avec des RP et avant tout, du plaisir 😉

    1. Oh oui on était bien chez les ch’timis, contente de t’avoir rencontré aussi. Ça fait pas de mal de travailler un peu le mental, finalement ^^ ! Et très bonne saison à toi aussi, je suis sûre que le travail va payer 😉 !

  11. Super CR !! et Bravo pour tes secondes gagnées. Je suis ravie de t’avoir « presque vu », et contente que mes encouragements t’aient aidé. !

  12. Désolée d’avoir ruiné l’arrivee-émotion-we-are-the-champions-main-dans-la-main ! J’essayerai de me rattraper une prochaine fois. ^^

    Sinon dans mon CR à venir, il y a la magnifique réponse que tu as faite à ma phrase si glamour ! ^^ **teasing de folie**

    Un grand bravo pour ce RP. Va falloir que je m’active sérieusement si je veux pas me faire rattraper ! 🙂

    1. Ahaha si je peux contribuer à une quelconque émulation positive chez les runneurs-freestyle-de-moins-de-30-ans, alors tant mieux ! J’ai aucun doute sur ta capacité à me mettre une grosse raclée et EN PLUS je le prendrai bien, je te promets ^^ !
      J’ai hâte de lire ton CR 😉

  13. Eh ben bravo pour ce nouveau record !! Même 37 secondes, ça compte carrément ! Et vous avez dû passer un sacré bon moment vu tout le beau monde qu’il y avait sur ce semi, trop chouette, vivement qu’on se croise sur une course 😉

    1. Sur semi et vu mon niveau, ce n’est vraiment pas grand chose mais c’est une base pour la suite dirons-nous. Au delà de ça, j’ai vraiment passé un super week-end et ça fait plaisir de voir tout ce petit monde avec qui on discute quasi tous les jours ! Ce sera pour bientôt pour la ligue GRO et d’autres, tu viens pas aux 20 km de Paris ?

  14. kikou running sucks ! déjà félicitation pour ton semi à lille j’étais pas bien loin de toi !!! pour mon 1er semi je suis parti sur des bases d’1H50 mais le mur du 17eme a eu raison de mon ambition ! j’ai perdu 3min pour finir en 1H53 avec un gros coups de mou physique et moral derrière la citadelle heureusement un collègue m’a rattrapé et m’a dit cette phrase magique : on fini ensemble!?!
    en tout cas se 1er semi sera peut être le 1er d’une longue série tant que dame motivation est là… rdv l’an prochain sous les 1h50??

    1. Hello ! Hé bien merci et félicitations à toi aussi, c’est un très joli chrono pour une première ! Je comprends tout à fait ton coup de moins bien du 17ème, je l’ai expérimenté sur mon 1er semi et ça a fait mal. Mais j’ai dû te doubler du coup dans la citadelle ? T’as pas vu une blonde avec une visière qui semblait en chier ? Si oui, c’était moi ^^ !
      L’année prochaine tu seras sous les 1h45 😉

  15. vous êtes trop glamour les filles pendant la course… vomi, bière, sueur, moules-frites (nan ça c’est normal pour le semi de Lille) !

    T’as décortiqué tes temps de passages aux différents kms pour savoir si ton coup de moins bien au 17e kms avait une incidence en nombre de secondes sur le résultat final ?

    Tu vas y arriver à exploser ton record sur la distance, j’y crois très fort !

    1. Ahah t’as vu ça ? Sexy à mort les filles !
      Ben, mon coup de moins bien n’a pas été si dévastateur puisque j’ai décidé de ne pas m’écouter et d’y aller en force. Par contre, pas mal de temps de perdu aux ravitos … Et puis quelques kilomètres où j’ai dû m’économiser un peu trop. J’ai ajouté le lien vers les données Garmin pour ceux que ça intéresserait 🙂
      Merci pour tes encouragements, j’espère qu’avec un entraînement adapté, je vais aller chatouiller le moins d’1h50 !

    1. Merci ! Pour celui-ci, pas de prépa spécifique non, j’avais encore un reste d’endurance post-marathon donc la distance en elle-même ne me faisait pas trop peur. C’est mon 3ème mine de rien ! Par contre, le 1er je l’avais bien préparé … J’ai fini mais ça m’a pas empêché d’en chier ^^

      1. Ah tu as déjà fait un marathon ! (Je commence à peine ton blog, ya de la lecture mais j’adoooore! Je me régale). Je vais me préparer aussi je pense, reste à trouver chaussure à mon pied en terme d eplan :p

Leave a comment